Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier
Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier

7 erreurs à éviter lors de la création de son agence immobilière

7 erreurs à éviter lors de la création de son agence immobilière

7 erreurs à éviter lors de la création de son agence immobilière

Dans la vie d’un agent immobilier, lancer sa propre marque est toujours un grand pas, que ce soit dans le cadre professionnel ou personnel. Période excitante, cette dernière est aussi très stressante. Ainsi « est-ce que je fais bien les choses ? » est une question qui reviendra souvent dans votre esprit. Afin de vous aider, découvrez donc les 7 erreurs à éviter lors de la création de votre agence immobilière.

Oublier de définir les valeurs de son agence

Chez les créateurs d’agences, il arrive très souvent que ces derniers concentrent toute leur attention sur l’aspect opératif du lancement. Ainsi, la stratégie est souvent mise de côté. Dans ce cadre, les valeurs de votre marque sont les premières victimes. Pourtant, elles servent de base à votre activité en constituant l’ADN de votre société.

Ainsi, interrogez-vous sur les raisons vous poussant à lancer votre propre agence immobilière. Les réponses courantes sont notamment :

  • Remettre l’humain au coeur de l’immobilier.
  • Offrir un modèle d’agence éthique et écologique.
  • Transmettre sa passion pour la pierre.
  • Proposer les dernières technologies aux clients locaux.

Une fois définies, ces valeurs vous aideront à diriger vos actions. Par exemple, une agence éthique peut reverser une partie de ses bénéfices à une association. De son côté, celle se voulant moderne proposera des services 2.0 comme la visite virtuelle ou les certificats de luminosité. Vous l’aurez compris, elles servent aussi à se différencier de la concurrence.

Mal définir sa zone de chalandise

Après vos valeurs, la zone de chalandise constitue le second élément le plus important à identifier. Effectivement, c’est au sein de celle-ci que vous trouverez vos clients et vos mandats. Ici, l’important est d’avoir un bassin de clients suffisamment important pour vous assurer une activité régulière. Inutile de préciser qu’un village de 500 habitants ne suffira pas à pérenniser votre agence. Dans cette situation, vous devrez élargir votre territoire à plusieurs communes voisines.

À l’inverse, évitez de tomber dans l’écueil d’une zone de chalandise trop large. Ce risque est notamment probable dans les grandes métropoles comme Lyon. Dans un tel cas, se limiter à un quartier ou un arrondissement constitue souvent une bonne pratique. Ainsi, cela vous évitera des temps de transport allongés tout en vous permettant de mettre en avant votre expérience sur un secteur très précis.

Un expert est quelqu’un qui en connaît de plus en plus sur de moins en moins de choses.

Nicholas Butler, homme politique américain et prix nobel de la paix

Sous-estimer l’importance d’une étude de marché

Avec l’émergence du modèle de l’agence dématérialisée, il est devenu bien plus simple de lancer son agence immobilière sans financement externe. Cependant, nous vous conseillons tout de même de réaliser une étude de marché. Effectivement, de telles recherches pourraient vous éviter de débuter un projet bancal et vous permettre de corriger des erreurs stratégiques.

Au niveau des informations, les portails immobiliers couplés aux données de l’Insee (notamment sur les répartitions propriétaires/vendeurs et entre les biens) vous aideront à estimer le potentiel de la zone de chalandise. Les données de certaines plateformes comme MeilleursAgents ou SeLoger peuvent également vous permettre d’identifier l’évolution du marché. Ainsi, n’hésitez pas à croiser vos sources pour fiabiliser vos résultats.

Concernant l’analyse de la concurrence, Google constitue l’un de vos meilleurs allié. En effet, la plupart des agences immobilières disposent désormais d’un site web. Une simple recherche « agence immobilière + nom ville » vous permet donc d’identifier une grande partie de vos concurrents. Profitez-en également pour relever le nombre de biens disponibles sur chaque site. Vous pourrez ainsi établir une hiérarchie des forces en présence.

Prioriser l’économie au détriment de la qualité

Ne nous mentons pas, la plupart des créateurs d’agence immobilière cherchent à économiser au maximum. Bien que la démarche soit sensée, elle ne doit pas se réaliser au détriment de la qualité des services et produits que vous utiliserez dans votre activité quotidienne. En effet, ces derniers auront un fort impact sur la pérennité de vos affaires.

Dans le but de réduire les coûts, de nombreuses nouvelles agences se dotent d’un logo récupéré gratuitement sur une base en libre service. Ainsi, ces dernières disposent d’une charte graphique générique. Élément de différenciation par excellence, le logotype ne permet alors pas de rester dans la mémoire des prospects. Nous conseillons donc de passer par un professionnel pour obtenir un résultat réellement impactant.

Chez Netty par exemple, nous vous proposons une identité visuelle complète et sur mesure. Vous êtes ainsi assuré d’avoir un style absolument unique.

Tout comme la charte graphique, il est préférable d’investir dans de bons outils et matériels plutôt que de chercher l’économie absolue. À titre d’illustration, privilégiez l’acquisition d’un appareil photo à l’utilisation de votre smartphone. Hormis une meilleure qualité des photos, vous dégagerez également une image davantage professionnel aux yeux de vos clients. Dans ce cadre, vous trouverez déjà de bonnes références pour moins de 400 euros (soit le prix d’un téléphone portable milieu de gamme).

Délaisser le marketing et ses avantages

De nos jours, le succès d’une agence immobilière dépend en grande partie de son marketing. Bien réalisé, ce dernier vous permet d’accroître rapidement votre notoriété locale. Il serait donc dommage de se priver de la perspective d’accélérer votre développement. D’autant plus que, grâce à vos valeurs, vous disposez déjà d’une base solide pour vos contenus. Ceux-ci pourront alors nourrir vos supports et notamment votre site web.

Mise à part votre site web, les réseaux sociaux constituent aussi d’excellents supports pour votre marketing. Pour vous aider dans votre choix de plateformes, vous pouvez consulter notre article dédié à ce sujet. Une fois vos comptes créés, nous vous conseillons de demander à vos proches d’aimer vos pages. Bien que votre communication ne s’adresse pas à eux, cela simplifiera l’arrivée de nouveaux abonnés. En effet, la présence de mentions j’aime au démarrage rassurera les internautes.

Finalement, la publicité en ligne reste le meilleur moyen d’obtenir rapidement une forte visibilité sur votre zone de chalandise. Effectivement, ce type de communication vous permet d’être présent en haut des pages de résultats de recherche sur Google, sur les sites consultés par vos prospects ou avant les vidéos sur YouTube. Outre la notoriété, vous obtenez également la mémorisation de votre marque auprès d’internautes cherchant à vendre, louer ou acheter un bien immobilier dans votre zone de chalandise. Si vous souhaitez mettre en place ce type de communication, Netty vous propose une prestation Google Ads comprenant la définition de la stratégie, la création et le suivi des campagnes, l’envoi de rapports et des optimisations régulières.

L’audace réussit à ceux qui savent profiter des occasions.

Marcel Proust, écrivain français

Investir dans des locaux mal situés

Suite à la définition de votre stratégie, vous avez choisi d’investir dans des locaux pour le lancement de votre agence ? Que ce soit pour un achat ou une location, il est indispensable de bien réfléchir à son lieu d’implantation. Dans le cas contraire, vous risquez de perdre l’intérêt d’un local physique et de vous retrouver avec des charges inutiles.

Comme vous le savez, la vitrine est la partie la plus importante des locaux d’une agence. Or, celle-ci est inutile si personne ne peut la voir. Privilégiez donc les lieux très passants, comme les environs d’une place ou dans une rue piétonne. Assurez-vous également que l’offre de transports et de stationnements soit un minimum développée dans les environs.

De plus, intéressez-vous aux commerces voisins du local. En effet, de grands magasins et de nombreuses boutiques attirent de larges flux de clients. Ce sont autant de prospects potentiels qui passeront devant votre vitrine ! Par conséquent, nous vous incitons à vous promener à proximité des locaux pour voir quelles sont les autres entreprises implantées.

 À lire aussi : Définir l’emplacement de son agence immobilière

Oublier l’aspect fiscal de votre création d’agence

Ça y est, votre plan d’action est arrêté ? Bien qu’elle ne concerne pas l’aspect opérationnel, la définition de son statut juridique reste une étape ô combien importante. Effectivement, celle-ci impactera directement votre imposition, mais aussi la lourdeur des formalités administratives à réaliser.

Concernant l’imposition, les différents statuts juridiques se répartissent en deux catégories. La première est imposable au titre de l’impôt sur les sociétés. Par défaut, vous y retrouvez notamment la SA, la SAS et la SARL. Ici, tous les bénéfices dégagés par votre entreprise entrent dans le calcul de l’imposition. Le taux est compris entre 15% et 28%, selon le montant de vos bénéfices. Notez que le taux maximum diminuera à 25% à partir de 2022.

De son côté, la seconde catégorie est imposée à l’impôt sur le revenu. Parmi les statuts soumis par défaut à l’IR se trouve l’EURL, la SNC et l’EI. Dans cette situation, chaque associé de la société est imposé sur la quote-part qui lui revient des bénéfices dégagés par l’entreprise. Ces derniers viennent alors s’ajouter aux autres revenus de la personne concernée pour définir son assiette fiscale. Pour en savoir plus sur les statuts juridiques des agences immobilières, nous vous invitons à consulter notre article dédié à ce sujet.

Rester indépendant ou rejoindre un groupement ?

Au cours de la définition de votre projet d’agence, la question du choix entre l’indépendance et le groupement se posera peut-être. La réponse dépendra alors notamment de vos moyens financiers initiaux et de votre envie de liberté. En effet, rejoindre un groupe vous demandera une somme importante, mais aussi d’accepter des concessions sur votre manière de gérer votre entreprise. En contrepartie, vous obtiendrez une certaine notoriété. Au contraire, une autonomie totale vous garantit d’être le seul capitaine à bord, mais de partir de zéro. Pour en savoir davantage sur les réseaux disponibles, vous pouvez consulter notre article sur les franchises immobilières.

Ne manquez pas nos prochaines parutions !

Vous avez apprécié ce dossier et souhaitez être informé des suivants ? Comme plus de 4000 professionnels de l’immobilier, abonnez-vous à notre newsletter, ou suivez-nous via nos pages FacebookTwitter et LinkedIn.

auteur :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *