Choisir vos préférences en matière de cookies
Lorsque vous visitez notre site internet, nous utilisons des cookies et des technologies similaires nous permettant d'améliorer nos services.
Puisque nous respectons votre vie privée, sur cette page vous retrouverez les détails du traitement que nous et nos partenaires effectuons avec vos données personnelles. Sous chaque rubrique se situe une explication détaillée des finalités du traitement et la liste de nos partenaires. Vous pouvez revenir sur vos choix à n’importe quel moment via le bouton "Gérer les cookies" disponible en bas de notre site internet. Merci de noter que vous ne pouvez pas refuser les cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site.
Tout accepter
Valider mes choix
Comment choisir son groupement immobilier ?
Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier
Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier

Comment choisir son groupement immobilier ?

Comment choisir son groupement immobilier ?

Comment choisir son groupement immobilier ?

Pour certains agents immobiliers, l’indépendance n’est pas la meilleure solution. Dans ce cas, rejoindre une entité plus important présente de nombreux avantages. Mais, choisir un groupement immobilier est parfois compliqué. Cela impacte le développement de l’activité durant de nombreuses années, que ce soit pour le meilleur ou pour le pire. Il est donc crucial de savoir sur quels éléments baser sa sélection. C’est pourquoi, nous vous proposons un aperçut des points à analyser lors de ce choix.

La compatibilité de vos valeurs et stratégies

Premier point de notre liste, l’image de marque du réseau doit correspondre à votre projet. Effectivement, rejoindre un groupement immobilier dont vous ne partagez pas les valeurs risque de vous frustrer, mais aussi de vous ouvrir aux critiques des clients et prospects. Par exemple, rejoindre une marque basée sur l’écologie, alors que les véhicules de votre agence sont des 4×4 polluants nuira à votre développement.

Du côté de la stratégie du groupement immobilier, celle-ci doit également s’accorder à votre vision de l’avenir. Évitez donc de rejoindre une marque voulant baser sa croissance sur les nouvelles technologies si vous désirez proposer un service traditionnel. Pour en savoir plus sur les projets d’évolution d’un groupe, vous pouvez consulter les interview réalisées par les dirigeants de celui-ci qui abordent souvent ce point.

La zone de chalandise ciblée par votre projet

C’est un point essentiel. Et comme la plupart des groupements proposent un fonctionnement basé sur l’exclusivité, votre zone de chalandise déterminera votre sélection. Celle-ci doit évidemment être disponible au sein du groupement immobilier. Or, plus la marque compte de membres et moins vous aurez de chances d’obtenir le secteur de travail souhaité. Cette affirmation se renforce encore si vous désirez vous installer dans une grande ville.

Bonne nouvelle, la zone de chalandise que vous ciblez est disponible ? Dans ce cas, intéressez-vous à l’existence d’une garantie d’exclusivité. La plupart des groupes proposant ce genre de clauses, la différence se joue surtout sur la taille du secteur exclusif. Évidemment, plus la zone exclusive inclus d’habitants et plus celle-ci sera intéressante.

Les outils mis à votre disposition

Sur un plan opérationnel, les outils proposés par l’enseigne pèseront aussi sur votre décision. Tout d’abord, le site web : ce dernier est l’équivalent sur la toile d’une vitrine d’agence physique. Cependant, de nombreuses enseignes ne proposent qu’un mini site peu, voir pas personnalisable. Si vous souhaitez avoir une réelle marge de manoeuvre, il vous faudra donc vous tourner vers un autre prestataire (si le groupe l’autorise évidemment).

Effectivement, il existe deux solutions pour posséder un espace sur la toile dans un groupement. La première consiste à détenir une sous-page sur le site global du groupe, à l’image de la direction prise par l’acteur alsacien Groupimmo. La seconde vise à posséder un site dédié uniquement à son entreprise, comme l’a décidé l’agence Dumarest Immobilier, membre Property Partners.

Tout comme le site, un logiciel de transaction est la plupart du temps imposé par le groupement immobilier. Il est vrai que ce choix permet d’assurer la pleine compatibilité entre les systèmes de chaque membre et facilite le travail en inter-agence. Cependant, vous serez limité par les fonctionnalités et l’ergonomie du service de la marque. Pensez donc à vous renseigner également sur ce sujet.

Enfin, chaque groupe proposent généralement différents supports de communication. Ces derniers peuvent concerner la publicité (affichages, spots radio, etc.), la publication des annonces (accès à des portails, magazines, etc.) ou même des visuels pour votre site ou vos réseaux sociaux. Pour choisir efficacement quel groupement d’agences rejoindre, il convient de se pencher sur ses précédentes créations publicitaires, mais aussi de consulter des chiffres relatifs à la diffusion de celles-ci.

La notoriété et la satisfaction des groupement immobilier

Bien que difficiles à évaluer, ces deux critères sont pourtant essentiels. En effet, la notoriété est le principal avantage donné par un groupement immobilier. Dans ce cadre, les mastodontes nationaux sont généralement des choix sûrs. Toutefois, souvenez-vous qu’un bad-buzz issu d’un membre du groupe impactera également votre agence.

Encore plus complexe à analyser, la satisfaction des membres du groupement est aussi un élément de choix sérieux. Effectivement, comment bien travailler si vous n’êtes pas épanouis au sein de votre marque. Ici, le meilleur moyen de se renseigner est d’échanger avec des franchisés déjà installés. Pour trouver ce genre d’interlocuteurs, vous pouvez :

  • Utiliser la requête « agence + nom du groupement + nom ville ».
  • Chercher des membres du groupe sur LinkedIn.
  • Se rendre sur des forums dédiés à l’immobilier.
  • Consulter les avis laissés sur les sites dédiés aux franchises.
  • Rejoindre un groupe Facebook consacré aux professionnels.

L’accompagnement proposé aux membres

Même si la notoriété est primordiale pour un groupement immobilier, celle-ci ne doit pas être votre unique motivation à le rejoindre. Par exemple, la formation initiale est indispensable lors de l’arrivée dans un groupe. Outre les bases du métier si vous êtes nouveau dans la profession, celle-ci doit aussi vous familiariser avec les outils internes (logiciel, site web, etc.). En bref, elle doit vous permettre de vous (re)lancer sans difficulté.

Même si la formation initiale est complète, vous aurez très probablement des questions une fois votre activité lancée. Dans ce cas, un suivi régulier de la part du groupement immobilier peut être un vrai appui. Ainsi de nombreuses marques proposent un système de parrainage, permettant à un ancien membre d’accompagner les débuts d’un nouveau venu pour l’aider.

En termes d’accompagnement, certains groupements immobiliers proposent également des assistances spécifiques dans différents domaines (juridique, référencement naturel, etc.). Ces dernières peuvent alors vous intéresser, selon votre activité. Par exemple, une agence proposant un service de gestion locative appréciera très certainement le renfort d’une aide juridique pour gérer ses potentiels contentieux.

La transparence du groupement immobilier

Finalement, la gestion du groupement immobilier constitue le dernier point à surveiller. Effectivement, la marque est-elle suffisamment transparente pour mériter votre confiance ? Dans ce cadre, privilégiez les enseignes où les dirigeants sont clairement identifiés. De même, l’existence de réunions annuelles regroupant tous les membres peut aussi être assimilée à une démarche de transparence.

Hormis la transparence, le poids des membres sur les décisions du groupe a également son importance. En effet, il est préférable d’être un simple matelot sur un bateau modeste qu’un passager impuissant sur le Titanic. Même si Céline Dion ne signera pas la bande-originale de votre aventure, votre projet professionnel aura moins de risques de prendre l’eau 😉

L’investissement nécessaire au lancement

Évidemment, vos moyens financiers au moment de votre choix influenceront grandement le résultat. En effet, de très nombreux groupements immobiliers exigent des candidats un droit d’entrée. Ainsi, cela peut vous coûter plus de 20 000 euros pour certaines enseignes. De même, vérifiez ce qu’inclus cette somme, la formation étant parfois exclue de ce tarif.

Concernant la trésorerie, renseignez-vous aussi sur l’importance des locaux. Effectivement, certains groupements immobiliers obligent leurs franchisés à disposer d’onéreux bureaux physiques. Si vous souhaitez exercez depuis votre domicile, assurez-vous donc de choisir une enseigne acceptant ce mode de travail.

Les coûts récurrents d’un groupement immobilier

Pour rester dans le sujet des finances, informez-vous aussi sur les coûts de l’organisation une fois installé. En effet, la plupart des groupements demande une redevance de fonctionnement à leurs membres. Celle-ci peut alors se constituer d’un montant fixe, d’un pourcentage de votre chiffre d’affaire ou d’un mélange des deux. Inutile de préciser qu’une redevance variable est appréciable dans les périodes de faible activité, mais deviendra rapidement moins avantageuse lorsque cette dernière se développera.

Hormis cette redevance, beaucoup d’enseignes imposent aussi une participation financière au budget publicitaire du groupe. Une fois encore, la somme peut être un forfait fixe ou un pourcentage de votre chiffre d’affaire.

auteur :

Un commentaire
  1. Céline

    Merci pour les conseils ! A la suite de vos recommandations j'ai pus créer zone de chalandise isométrique gratuite, ce qui m'a beaucoup aidé pour la suite.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *