Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier
Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier

Réussir le recrutement d’un négociateur immobilier

recrutement immobilier

auteur :

Réussir le recrutement d’un négociateur immobilier

Vous êtes de nombreux responsables d’agences et directeurs de réseaux immobiliers à vous demander comment mettre toutes les chances de votre côté pour réussir le recrutement d’un nouveau collaborateur. Cette démarche est souvent longue, anxiogène et chronophage. Tant dans la démarche elle-même que pour la formation et l’accompagnement du nouvel arrivant. À ce titre, nous tenions à jalonner votre route de quelques conseils.

#1 – Déterminer le profil de votre négociateur « idéal »

Il ne s’agit pas ici, vous l’aurez compris, de faire la moindre discrimination à l’embauche. Par contre, il faudra déterminer quelles sont les qualités recherchées chez votre futur collaborateur. Quels sont les savoir-être qui lui permettront de pérenniser son activité. Quels diplômes vous paraissent pertinents pour lui assurer une bonne compréhension de l’activité. Et enfin, quelles sont les compétences inhérentes à l’activité de négociateur immobilier que le candidat doit avoir ou peut développer à court terme sous votre égide.

Une fois ce remue-méninges RH opéré, vous allez pouvoir (allègrement) vous plonger dans la seconde étape, celle de la rédaction de votre offre d’emploi !

#2 – Rédiger son annonce de recrutement

Il est, à ce stade, important de vous poser la question suivante : comment attirer des candidats et me démarquer des annonces concurrentes ? Ainsi, outre la mise en forme des éléments issus du brainstorm initial, il va falloir appuyer votre argumentaire sur les points suivants :

  • L’image de marque dans l’immobilier (notoriété, appui média, etc.).
  • La vision d’entreprise tout autant que le « job » (vos valeurs, vos ambitions, etc.).
  • Le compromis entre rémunération et bien être au travail.
  • La palette d’outils mis à disposition, notamment digitaux.
  • L’engagement d’accompagnement et d’encadrement terrain.
  • Les objectifs commerciaux (ils doivent être clairs et mesurables).

#3 – Publier l’annonce de négociateur immobilier

Il existe évidemment beaucoup de sites de recrutement, généralistes ou spécialisés, pouvant servir de points de relais au renforcement de votre équipe.

Les grands du domaines généralistes, tels que Indeed ou Vivastreet vous offriront une belle visibilité tout en restant gratuits. À noter que pour certains d’entre eux, l’annonce deviendra payante ou sera refusée si elle est de nature « indépendant » ou « agent commercial ». Des sites spécialisés, tels que le Journal de l’Agence, ou ImmoMatin pourront aussi être d’une aide précieuse afin de vous constituer un vivier de candidats très ciblé.

Notons aussi que nous passons de plus en plus de temps sur les réseaux sociaux. En fonction du profil que vous avez déterminé préalablement, il est tout à fait possible que Facebook, LinkedIn ou encore Twitter soient des alliés de choix ! Pour recruter à partir de ces plateformes, faites quelque chose d’incisif (vidéo courte, montage graphique) afin d’attirer l’oeil de l’internaute quand il défilera son fil d’actu. Veuillez aussi à ce que vos pages d’entreprises sur ces réseaux soient attrayantes.

#4 – L’entretien physique

Il s’agit peut être de l’étape pour laquelle, via votre expérience, vous vous sentez la plus à l’aise. Et pourtant, c’est l’une des plus importantes dans le process de recrutement. Effectivement, vous allez devoir évaluer les compétences et connaissances des candidats, tout en essayant d’être suffisamment « vendeur » pour donner envie aux meilleurs (c’est-à-dire à ceux qui ont d’autres opportunités en sus) de vous choisir.

Selon le poste visé, il est conseillé de sortir de la simple « présentation du parcours et des atouts » pour transiter vers une mise en situation, un jeu de rôle, ou toute autre approche vous permettant de vous faire une idée quant à sa capacité d’adaptation, d’improvisation et de technicité. A l’instar d’un entretien de vente, il est important de :

  • Mettre en confiance vos interlocuteurs afin qu’ils soient suffisamment à l’aise pour vous montrer le meilleur d’eux-même.
  • Jouer franc-jeu, en faisant part d’un véritable état des lieux de la situation et des perspectives de votre entreprise
  • Les inviter à se projeter dans le poste visé et remettre en cause les process antérieurs ;
  • Garder à l’esprit qu’un mauvais recrutement est synonyme de difficultés futures et qu’il vaut mieux s’abstenir que regretter !

#5 – Accompagnez vraiment votre nouveau collaborateur

C’est peut être la phase la plus difficile à réaliser correctement. Vous avez donc mis beaucoup d’énergie et de temps à choisir le ou les bons candidats. Vous pourriez vous dire que maintenant tout va rouler. Il n’en est rien. Effectivement, le turn-over dans les métiers de l’immobilier est important (nous n’allons certainement pas vous l’apprendre).

Plusieurs critères sont à prendre en compte : La rémunération (inévitablement), le bien-être au travail, l’accompagnement managériale et enfin la cohésion. L’intégration et la mise à disposition d’outils performants sont donc deux points au travers desquels vous allez pouvoir séduire votre nouveau collaborateur sur la durée. Il est aussi important de lui mettre à disposition des indicateurs de réussite clairs et atteignables. L’idéal étant de vous baser sur des chiffres obtenus via les précédents recrutements.

Chers lecteurs, vous savez maintenant presque tout. Terminons par un état de fait trop souvent oublié : un collaborateur heureux dans son travail, c’est un prescripteur actif. Il sera donc un allié puissant dès lors que vous lancerez votre prochaine salve de recrutement… Alors n’oubliez pas d’organiser des moments de détentes et de team spirit pour favoriser ce lien !

Le petit + de l’auteur – Quelles sont les autres méthodes de sourcing de candidats ?

emploi agent immobilier
360 FORMATION : L’un des principaux organisme de formation pour l’immobilier.

La première est, à l’instar de la pige finalement, d’aller chercher directement votre futur collaborateur en endossant la casquette du chasseur de tête ! Vous connaissez votre marché et vos concurrents “qui fonctionnent” ? Vous avez un profil Linkedin et vous sentez capable d’y effectuer une recherche ? Un prospect vous a venté les mérites d’un de vos homologues ? Alors saisissez la balle au bond et prenez contact avec le professionnel de l’immobilier visé et discutez ensemble autour d’une bonne assiette !

La seconde, c’est de vous faire accompagner par un professionnel de la formation en immobilier ! Ainsi, certains organismes de formation spécialisés seront en capacité de sourcer des candidats potentiels, les former à court terme et vous mettre en relation dès leur sortie de formation. Cette stratégie est très intéressante car elle est souvent gage de qualité vis à vis des formés et vous permet de les tester en pré-embauche au travers d’un stage !

La troisième et dernière : vous rencontrez certainement des clients satisfaits de vos prestations. Au détour d’une de vos discussions, glissez leur que votre métier est incroyablement enrichissant (et il l’est) et qu’au vu de l’augmentation des sollicitations qui vous sont faites, vous allez devoir prochainement engager de nouveaux collaborateurs. Puis, en fonction de leur réaction, demandez-leur très simplement si quelqu’un de leur entourage pourrait être intéressé ! Vous serez surpris des potentiels résultats que vous en tirerez !