Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier
Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier

Reconversion : comment devenir agent immobilier ?

Reconversation : pourquoi et comment devenir agent immobilier ?

Reconversion : comment devenir agent immobilier ?

Représentant 10 % du PIB Français, le secteur immobilier est l’un des plus dynamiques et recruteurs du pays. La profession d’agent immobilier représente donc un métier de choix pour une reconversion. Mais, quels sont les avantages à le devenir et comment y arriver ? Dans cet article, nous répondons à vos questions.

Pourquoi se reconvertir en agent immobilier ?

Tout d’abord, l’agent immobilier est un intermédiaire dans la transaction. Détenant la carte T, il est le seul habilité à effectuer cette activité. Il réunit le vendeur/bailleur avec l’acheteur/locataire. Afin de réaliser cette mise en relation, le professionnel cherche à obtenir des mandats. Grâce à ce contrat, le propriétaire délègue la vente/location de son bien. De son côté, la personne cherchant un toit peut mandater le professionnel pour sa quête d’un logement.

Pour ce coeur de métier, le professionnel réalise plusieurs missions. Le but est d’accompagner le propriétaire ou l’acheteur tout au long du processus transactionnel. L’agent immobilier sera donc amené à :

  • Démarcher les vendeurs,
  • Estimer le bien,
  • Promouvoir l’habitation,
  • Réaliser les visites physiques du logement,
  • Mener les négociations,
  • Accompagner les deux parties dans la signature du contrat.

Pour une personne en reconversion, le salaire peut aussi vite augmenter. En effet, la majeure partie de la rémunération se compose d’une part variable. Généralement, un débutant touche entre 1 500 et 3 000 euros bruts. À titre d’information, la paye moyenne d’un agent immobilier en France s’élève à 4 200 euros bruts par mois. Cela représente donc une somme un quart plus importante que la moyenne nationale.

Comment se reconvertir dans l’immobilier ?

Lors d’une reconversion, vous aurez le choix de votre formation. Du côté des études “classiques”, il vous faudra au minimum un BTS (Bac+2), de préférence lié aux professions immobilières. Ensuite, il est possible de poursuivre son cursus jusqu’au Bac+5. Un diplôme supérieur vous permettra de vous spécialiser dans un certain type de bien ou de transaction.

En tant que salarié d’une agence, une VAE est aussi envisageable. Pour que votre demande soit acceptée, vous devrez justifier de 3 ans d’expérience si vous possédez le bac ou bien de 10 ans sans. Une personne ne souhaitant pas reprendre ses études peut donc tout à fait devenir agent immobilier. Dans ce cas-là, le plus commun est de devenir mandataire dans un réseau.

Entre les deux, le PTP représente une alternative séduisante. En effet, le Projet de Transition Professionnel permet de suivre une formation à temps plein ou partiel tout en étant rémunéré. Pour en bénéficier, le diplôme visé doit concerner un secteur d’activité différent de celui de votre entreprise actuelle. Le salarié devra toutefois demander l’autorisation de congés à son employeur.

De la reconversion au patronat

Un agent immobilier peut évoluer ! Dans un premier temps, vous pouvez vous spécialiser dans un type de biens ou de transactions. Ensuite, le poste de directeur d’agence a des chances de s’ouvrir à vous avec les années d’expérience. Oeuvrant au sein d’un réseau, ce rôle vous donnera accès à de nouvelles responsabilités comme la gestion d’équipe. Enfin, créer sa propre société est souvent la consécration d’une carrière. Vous serez alors le capitaine du bateau.



Ne manquez pas nos prochaines parutions !

Vous avez apprécié cet article et souhaitez être informé des suivants ? Comme plus de 4000 professionnels de l’immobilier, abonnez-vous à notre newsletter, ou suivez-nous via nos pages Facebook, Twitter et LinkedIn.


auteur :