Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier
Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier

Trouver les meilleurs portails immobiliers en 4 étapes

Trouver portails immobilier

Trouver les meilleurs portails immobiliers en 4 étapes

De nos jours, publier une annonce immobilière semble facile. En effet, Leboncoin domine largement le marché. Pourtant, celui-ci est-il réellement toujours le meilleur choix ? Après tout, le président de CAV Investment Group estime à 10 000 le nombre d’acteurs sur le marché mondial des portails immo. Pour vous aider à y voir plus clair et à faire votre choix dans cette longue liste, nous vous proposons une méthode en 4 étapes.

Définir précisément sa stratégie commerciale

Avant de partir à la chasse aux meilleurs portails immobiliers, il est important de savoir ce que l’on vend. Cela peut paraître évident, mais un petit rappel des basiques est toujours important. Dans ce cadre, regardez les biens de votre catalogue. Avez-vous uniquement des logements ou aussi des locaux professionnels ? Seulement des habitations “classiques” ou des demeures premium ? Effectivement, les acheteurs et vendeurs de biens de prestige ne se rendent pas sur une plateforme classique, mais sur des sites plus élitistes.

De même, identifiez votre secteur d’intervention. Travaillez-vous à l’échelle d’une ville, d’un département ou d’un pays ? Ici aussi, la réponse influera sur votre choix. Prenons l’exemple de Ouest France, le portail du journal éponyme. Comme son nom l’indique, il est un acteur important du marché immobilier dans l’Ouest. Cependant, il est quasi-inexistant dans le Sud-Est.

➔ À lire aussi : Pourquoi proposer des visites virtuelles ?

Identifier les portails immobiliers pertinents

Une fois l’analyse de votre stratégie réalisée, vous pouvez passer à la sélection des portails de diffusion. Pour cela, nous vous conseillons de réaliser vos recherches en navigation privée. Pour illustrer nos propos, imaginons que vous vendez des appartements dans le premier arrondissement parisien. Dans ce cas, vous taperez sur Google “Appartement Paris 1”. Cette technique vous permettra alors de découvrir quelles sont les plateformes les plus visibles en fonction de votre offre et de votre secteur.

Cependant, cette méthode ne suffit pas et doit être accompagnée d’une analyse de notoriété. Effectivement, une part importante des internautes ne passe pas par Google et commence ses recherches directement sur une plateforme. Pour vous aider, Médiamétrie publie régulièrement le classement des portails immobiliers les plus visités. Dans sa version de fin 2019 reprise par Immomatin, nous découvrons que Leboncoin, SeLoger et Bien’Ici forment le trio de tête.

Hormis ces deux procédés, d’autres critères peuvent également influencer votre intérêt pour un portail immobilier :

  • Sa simplicité d’utilisation,
  • la précision de son moteur de recherche,
  • la présence de concurrents locaux,
  • l’aspect visuel (moderne ou vieillot),
  • les outils internes (alertes mail, service client, etc.).

Affiner le choix des sites d’annonces immobilières

Arrivé à cette étape, vous possédez une liste de portails immobiliers gratuits et payants correspondant à vos besoins. Afin de filtrer davantage, nous vous conseillons de conserver uniquement ceux possédant une passerelle avec votre logiciel. En effet, l’absence de communication entre ces outils vous obligerait notamment à rédiger plusieurs fois les mêmes annonces et à les mettre à jour manuellement. Autant dire une énorme perte de temps. Chez Netty, sachez que notre logiciel est compatible avec plus de 110 plateformes.

Dans le cas d’un portail immobilier payant, intéressez-vous également aux tarifs de celui-ci et aux contenus de ses offres. Renseignez-vous notamment sur le nombre maximum de photos par annonce ou la possibilité d’insérer une visite virtuelle. De même, attardez-vous sur la présentation de la fiche de votre agence ou réseau et sur les statistiques disponibles.

Analyser régulièrement les résultats dans la durée

Tout comme dans Koh-Lanta, ces différentes épreuves ont dû n’en laisser qu’un (ou quelques-uns) en lice. À l’instar de l’émission, pas de totem d’immunité ! Un portail immobilier offrant trop peu de contacts devra prendre son flambeau et son sac pour quitter l’aventure. Cependant, pas besoin de réunir un conseil pour prendre sa décision. En effet, il vous suffit d’analyser ses résultats dans le temps. Penchez-vous en priorité sur les leads générés. Étaient-ils de qualité ? Combien de ventes et de mandats avez-vous conclus par ce biais ?

Pour vous aider dans cette tâche, le logiciel Netty dispose d’une fonctionnalité d’analyse des contacts passerelles. Grâce à elle, vous pourrez identifier les portails immobiliers vous fournissant le plus de leads par mail. Rassemblées dans un tableau clair, ces données vous permettent de décider quelles plateformes conserver, mais aussi lesquelles stopper. Vous pouvez d’ailleurs tester cet outil et le reste du logiciel Netty gratuitement en demandant un essai de 15 jours.

Que la stratégie soit belle est un fait, mais n’oubliez pas de regarder le résultat.

Winston Churchill, premier ministre britannique

Les portails immobiliers : un moyen de se différencier

Outre l’efficacité auprès des acquéreurs potentiels, les portails immobiliers sont aussi un bon moyen de différenciation auprès des vendeurs. Effectivement, la possibilité de publier un bien sur une plateforme spécialisée dans le type de biens du prospect peut servir d’argument puissant pour le convaincre de vous confier un mandat.



Ne manquez pas nos prochaines parutions !

Vous avez apprécié cet article et souhaitez être informé des suivants ? Comme plus de 4000 professionnels de l’immobilier, abonnez-vous à notre newsletter, ou suivez-nous via nos pages Facebook, Twitter et LinkedIn.


auteur :

Un commentaire
  1. Liza M.

    Il est vrai que les tendances ont nettement changé au cours des dernières années, les portails immobiliers qui veulent rester au top doivent être bien modernisés, en utilisant le contenu pertinent, avec des videos au temps réel, les visites virtuelles, les moteurs de recherche qui sont pratiques etc. Mais il arrive aussi que les portails investissent dans la modernisation de site et pas dans la qualité de service, ici votre citation de Churchill est bien à propos.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *