Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier
Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier

Ouvrir une seconde agence immobilière

ouvrir-seconde-agence-immo

Ouvrir une seconde agence immobilière

Marché local par excellence, l’immobilier transactionnel nécessite parfois d’ouvrir une nouvelle antenne afin de s’implanter durablement sur un territoire. De plus, une taille augmentée vous donnera accès à des économies d’échelle et à de nouvelles opportunités. Votre activité s’avère profitable et vous souhaitez ouvrir une seconde agence ? Voici donc les points à surveiller afin de lancer ce projet dans les meilleures conditions.

Quelle activité développer ?

Un premier choix qui se présente à vous serait le choix de l’activité pour votre nouvelle antenne. Si votre cible de base se constitue de particuliers, vous pourriez dédier votre second bureau aux transactions de locaux professionnels. Évidemment, vous devriez rester dans le domaine immobilier. Si vous souhaitez vous lancer une entreprise de culture de salade dans le Cher, cet article ne vous aidera pas. Toutefois, une agence vendant des biens à des personnes privées peut facilement s’étendre dans :

  • La vente de locaux professionnels,
  • la gestion locative,
  • la négoce de biens immobiliers neufs,
  • la location saisonnière,
  • les contrats en viager.

Une nouvelle agence totalement dédiée à une nouvelle activité vous permettrait de construire une image de spécialiste dans le domaine et asseoir votre crédibilité. Cependant, cela passe indispensablement par un nom différent. Bien qu’il soit possible de gérer plusieurs activités sous une même enseigne, gardez en tête que l’étiquette de “généraliste” vous accompagnera.

À l’inverse, vous pourriez continuer de développer votre activité actuelle. Poursuivre son expansion sur un domaine que vous maîtrisez possède plusieurs avantages. Tout d’abord, vos salariés expérimentés pourront transmettre leurs connaissances aux nouveaux venus. Ces derniers seront ainsi formés bien plus rapidement. Ensuite, vous disposez déjà d’un mode de fonctionnement éprouvé déclinable facilement. Finalement, vous capitalisez sur l’image de marque précédemment acquise par votre antenne originelle.

Le statut de la seconde agence

Lorsque vous avez décidé de l’activité à réaliser, deux choix s’offrent à vous. Le premier est de lancer une franchise. Ainsi, vous laissez une personne tierce utiliser votre nom de marque et profiter de votre réputation. En contrepartie, celui-ci paie des droits d’entrée et des redevances régulières. L’avantage de ce type de contrat est de limiter les risques liés au lancement de cette nouvelle affaire. Cependant, votre renommée et celle de votre collègue seront alors imbriquées. Si ce dernier a mauvaise presse (fraude, manque de déontologie, etc.), vous serez aussi éclaboussé.

L’autre solution consiste à conserver le caractère indépendant de sa marque. Votre réputation restera entièrement sous votre contrôle, mais tous les risques de lancement de la nouvelle antenne pèseront sur vous. De plus, ce modèle reste valide pour un nombre limité d’agences. Si vous souhaitez lancer un réseau, vous devrez obligatoirement décentraliser une partie de votre pouvoir. Dans cette situation, la franchise permet un développement accéléré.

Le nom de la seconde agence

Si vous avez choisi de garder le contrôle total de votre entreprise, la question du nom peut se poser. En effet, conserver la même dénomination n’est pas toujours la meilleure option. Si votre nouvelle antenne se situe relativement près de l’originale (par exemple, dans le département voisin), nous vous conseillons de conserver une appellation unique pour construire sur votre notoriété pré-existante.

Au contraire, l’implantation dans une zone totalement différente peut nécessiter un changement de nom. Par exemple, si votre première agence porte le nom de sa ville d’implantation, une nouvelle appellation sera nécessaire. De même, des différences culturelles pourraient imposer une autre dénomination. À titre d’illustration, si votre agence toulousaine se nomme Chocolatine Immobilier et que vous ouvrez à Lille, changez de désignation au risque de déclencher une guerre des pâtisseries.

A mi-chemin entre les deux, il est aussi possible de modifier seulement une partie du nom. Si celui de votre agence se compose d’une dénomination originale suivi d’une localité, vous pourriez changer uniquement l’agglomération. Par exemple, une antenne se nommant Immobilier 75 pourrait être déclinée en Immobilier 93. De telles modifications permettent de conserver sa notoriété tout en s’adaptant au marché local.

Respecter une distance géographique

Respecter une distance géographique

Ouvrir une seconde agence est l’occasion d’accroître l’activité de son entreprise. Cependant, elle peut à l’inverse nuire aux affaires de l’antenne d’origine. En effet, si votre seconde vitrine est trop proche de la première, elle viendrait cannibaliser le chiffre d’affaires de cette dernière. Ainsi, vous auriez les mêmes résultats, mais vous payeriez les charges de deux structures à la place d’une seule.

Nous vous conseillons donc de respecter une distance géographique minimale afin que chaque agence ait son marché. En campagne, implantez votre nouvelle antenne dans un département différent de celui où vous travaillez déjà. Dans le cadre des grandes villes comme Paris ou Lyon, plusieurs pas de portes peuvent cohabiter si chacun possède ses quartiers spécifiques.

Promouvoir l’ouverture auprès des prospects

Une fois votre deuxième antenne ouverte, les prospects de votre zone de chalandise doivent encore savoir que vous existez. Vous devriez lancer une campagne de communication. Pour cela, utilisez la publicité en ligne dont le ciblage serait à orienter sur votre nouveau secteur. Physiquement, une distribution de flyers vous aiderait à développer votre notoriété auprès du voisinage.

Si vous reprenez le nom de votre première agence pour votre nouvelle antenne, utilisez votre site internet et vos réseaux sociaux. Déjà bien installés, ces derniers disposent d’un trafic existant. Vos abonnés pourraient ainsi faire levier en partageant votre promotion, ce qui augmenterait sa visibilité. N’hésitez pas à mettre en place des incitations comme des jeux-concours.

La communication entre agences

La communication externe n’est pas la seule à considérer. De même, il est nécessaire de prendre garde à ce que vos agences travaillent facilement de concert. Cela permettrait notamment de se partager simplement les mandats et d’accéder aux mêmes espaces de stockage. Une interconnexion entre vos antennes permettrait de contrôler l’activité de votre entreprise au plus près au quotidien.

Si vous souhaitez rendre vos agents totalement interconnectés, vous ne disposez que de deux choix. Le premier consiste à développer son propre système informatique. Cependant, ce genre de développement maison vous coûterait des dizaines milliers voire des centaines de milliers d’euros. La seconde est de recourir aux services d’un prestataire spécialisé. Parmi ces derniers, le logiciel Netty vous offrira un écosystème complet et entièrement dédié à l’immobilier. Ainsi, vos antennes pourraient être opérées aussi efficacement qu’une seule entité.

Le recrutement pour la seconde agence

Lors de l’ouverture de votre nouvelle antenne, vous pourriez nommer un directeur. La loi oblige ce dernier à posséder la carte T. Assurez-vous donc que le candidat retenu dispose de ce document. De plus, il devra également respecter l’obligation de formation continue pour les professionnels de l’immobilier.

Concernant le reste des commerciaux, veillez à recruter des spécialistes du marché local. De nos jours, des plateformes comme LinkedIn ou Indeed permettent de diffuser facilement ses offres d’emplois. Vous pouvez également recourir à des portails dédiés aux professionnels de l’immobilier comme le Journal de l’Agence ou ImmoMatin.

➔ À consulter également : Réussir le recrutement d’un négociateur immobilier

La gestion des registres

Une nouvelle antenne rend la gestion des registres plus complexes. Concernant le registre répertoire, vous devrez en tenir un pour l’ensemble de l’activité. Cependant, il est obligatoire que chaque agence en possède également un individuellement. Pensez alors à organiser les tâches pour que vos informations restent à jour.

À propos du registre des mandats, celui-ci est lié à la carte T. Cela signifie que si vous gérez-vous-même les deux antennes, il n’y aura q’un seul document à tenir. En effet, la loi ne prévoit pas de registre des mandats distinct pour chaque établissement. Au contraire, le recrutement d’un dirigeant pour vous épauler mènera à deux cartes professionnelles. Cette situation nécessitera alors la création de deux registre des mandats.

Une ouverture longuement réfléchie

Tout comme la première, votre seconde agence engagera durablement le futur de votre entreprise. Il est donc primordial de bien réfléchir à tous les aspects de la création afin de disposer d’un projet solide. Ainsi, nous vous conseillons de rédiger un nouveau business plan pour cette deuxième activité. Une étude du marché local vous permettra notamment de déterminer si votre idée d’implantation serait rentable. De même, vous pourriez également choisir un nom de domaine différent pour le site internet de cette nouvelle antenne.

auteur :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *