Choisir vos préférences en matière de cookies
Lorsque vous visitez notre site internet, nous utilisons des cookies et des technologies similaires nous permettant d'améliorer nos services.
Puisque nous respectons votre vie privée, sur cette page vous retrouverez les détails du traitement que nous et nos partenaires effectuons avec vos données personnelles. Sous chaque rubrique se situe une explication détaillée des finalités du traitement et la liste de nos partenaires. Vous pouvez revenir sur vos choix à n’importe quel moment via le bouton "Gérer les cookies" disponible en bas de notre site internet. Merci de noter que vous ne pouvez pas refuser les cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site.
Tout accepter
Valider mes choix
Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier
Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier

Big data : comment l’exploiter pour votre agence immobilière ?

Big data : comment l'exploiter pour votre agence immobilière ?

Big data : comment l’exploiter pour votre agence immobilière ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, prenons un instant pour le définir. Différentes définitions du Big data (ou mégadonnées) sont débattues par les experts. Mais pour faire simple, il s’agit globalement de tout ensemble de données étant trop complexe pour être analysé à l’aide d’un seul outil. Alors concrètement, comment le Big data est-il utilisé par les professionnels de l’immobilier ? C’est justement ce que nous allons voir dans cet article.

Sourcer des prospects mandants avec les mégadonnées

Pour les agents immobiliers 2.0, le Big data intervient tout au long du parcours de transaction. De ce fait, nous développerons le sujet en suivant chronologiquement l’avancée de la commercialisation d’un bien. En premier lieu, commençons donc par évoquer le rôle que jouent les mégadonnées dans la phase de prospection.

Et oui, le Big data aide déjà quotidiennement certains professionnels dans leur rentrée de mandats. C’est par exemple le cas de ceux diffusant des bannières publicitaires configurées par le service webmarketing de Netty. Ces bandeaux de pub, nous les rencontrons tous au gré de notre navigation sur le web. Mais pourtant, la façon dont nous sommes ciblés par ces publicités n’a rien à avoir avec le hasard.

Concrètement, la régie publicitaire de Google propose des dizaines de méthodes de ciblage différentes. La majorité d’entre elles repose sur l’utilisation de mégadonnées. Par exemple, c’est le cas du ciblage par « statut d’occupation du logement » qui est particulièrement apprécié des professionnels de la transaction. Il permet de concentrer la diffusion de ses publicités aux seuls propriétaires immobiliers d’une zone géographique définie.

➔ À découvrir : Vous souhaitez diffuser des bannières auprès des propriétaires ?

Le Big data pour réaliser des estimations immobilières

Imaginons que, grâce au Big data de Google, vous ayez obtenu le contact d’un prospect qui envisage de vendre sa propriété. La prochaine étape est donc logiquement de lui proposer un RDV d’estimation. À l’issue de celui-ci, vous serez certainement amené à lui envoyer un dossier d’avis de valeur (ou alors à programmer un second RDV pour le lui remettre en main propre). Je vous le donne en mille, le Big data y joue également un rôle majeur.

Dans ce contexte, un certain nombre des mégadonnées utiles pour estimer un bien sont disponibles gratuitement. C’est par exemple le cas des données de « Demandes de valeurs foncières ». Ces dernières permettent de connaître les transactions intervenues en France au cours des 5 dernières années (sauf dans les départements 57, 67 et 68).

À l’inverse, d’autres données nécessaires à la réalisation d’un avis de valeur sont collectées par des entités privées et nécessitent donc d’engager des frais pour les consulter. L’Avis de valeur Netty compile quant à lui des mégadonnées en provenance de sources publiques et privées. Par exemple :

  • Les points d’intérêts à proximité du bien,
  • l’évolution du prix dans le quartier,
  • des données démographiques sur la commune,
  • les biens proches ou similaires déjà vendus, etc.


Rédiger une annonce enrichie grâce au Big data

Les mégadonnées n’aident pas seulement les professionnels de l’immobilier à convaincre les propriétaires de leur confier un mandat. En effet, elles permettent aussi d’optimiser la diffusion de l’annonce. Prenons encore une fois l’exemple de la solution Netty afin d’illustrer cette utilisation spécifique du Big data immobilier.

Si vous utilisez la fonctionnalité de rédaction automatique d’annonce, vous bénéficierez de textes mentionnant les points d’intérêts à proximité du bien. Aussi, sur les sites immobiliers Netty, vous pouvez voir « des biens similaires » présentés au bas de chaque fiche de bien. Il va sans dire que ces deux éléments sont uniquement possibles grâce à l’usage du Big data.

On surestime toujours le changement à venir dans les deux ans et on sous-estime le changement des dix prochaines années.

Bill Gates, Entrepreneur et milliardaire américain

Choisir les portails d’annonces à l’aide des mégadonnées

Vous avez donc créé votre annonce (avec ou sans l’aide du Big data), encore faut-il la diffuser sur les portails. Et justement, les mégadonnées sont utiles pour vous aider à sélectionner vos sites de diffusion partenaires. Bien sûr, si vous avez un historique avec le site, vous pouvez utiliser la fonctionnalité d’analyse des contacts passerelles disponible dans Netty Boost.

Mais s’il s’agit d’arbitrer entre des nouveaux partenaires potentiels, alors l’utilisation du Big data est parfaitement envisageable. Google Trends permet de comparer la notoriété entre différentes requêtes effectuées sur le moteur de recherche. Cela peut être très utile pour comparer la notoriété des portails en fonction de votre zone géographiques.

 À lire aussi : 4 étapes pour trouver les meilleurs portails immobiliers

D’autres usages utilisant le Big data dans l’immobilier

Nous aurions également pu évoquer d’autres emplois pour le Big data immobilier. Par exemple, l’analyse détaillée de l’audience de son site web. En effet, celle-ci est réalisable grâce à la capacité de Google Analytics à traiter des mégadonnées. Cela peut s’avérer utile afin de trouver des axes d’améliorations pour son marketing.

Aussi, nous ne pouvions pas finir cet article sans évoquer les API. Présentes dans certains des meilleurs logiciels immobiliers, les API permettent de faire transiter facilement des données entre plusieurs sources. Au final, cette nouveauté ouvre de nouvelles perspectives pour traiter et valoriser l’information. Il est donc évident que, pour les professionnels de l’immobilier, l’usage du Big data a encore de beaux jours devant lui !

auteur :

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *