Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier
Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier

L’IA et l’immobilier : menace ou opportunité ?

L'IA et l'immobilier : menace ou opportunité ?

L’IA et l’immobilier : menace ou opportunité ?

Bien qu’obscure, l’intelligence artificielle est une expression qui occupe le devant de la scène. Pour certains, il n’y aurait pas de véritable définition. Pourtant, cette technologie a des retombées bien réelles sur la société et notamment sur le monde de la pierre. Nous vous proposons donc d’analyser le rôle de l’intelligence artificielle dans le secteur immobilier.

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle ?

Comme le dit le mathématicien Cédric Vallini, la notion d’intelligence artificielle est un véritable fourre-tout. Cependant, tout le monde n’est pas du même avis. Par exemple, Luc Julia affirme que l’IA n’existe pas. L’homme est pourtant un spécialiste de la question puisqu’il est vice-président de l’innovation chez Samsung, mais également co-créateur de Siri. Derrière cette affirmation, l’ingénieur cible en réalité l’IA tel qu’imaginée par la culture populaire.

Toujours selon lui, l’intelligence artificielle n’est donc pas spécialement intelligente. Effectivement, elle repose plutôt sur la reconnaissance et le traitement d’innombrables données en simultané pour réussir ses tâches. Elle dépend donc totalement des éléments fournis par les humains et des règles définies par leurs créateurs.

Mais alors, de quoi parle-t-on quand on évoque l’IA ? Dans les faits, on évoque surtout l’intelligence artificielle dite « faible ». Encore une fois, aucune définition officielle n’est disponible, mais celle-ci se distingue généralement par trois tâches : la reconnaissance des données, leur traitement et la prise de décisions suite à l’analyse de ces informations. Nous pouvons donc inclure dans cette case les personnages non joueurs (PNJ) dans les jeux vidéos, les assistants intelligents (Alexa, Cortana, etc.), les pilotes automatiques, etc.

De loin, le plus grand danger pour l’intelligence artificielle est que les gens concluent trop vite avoir compris ce que c’était.

Eliezer Yudkowsky, écrivain américain

L’agent immobilier : un métier menacé par l’IA ?

Aujourd’hui, une belle journée d’été commence, la chaleur des rayons du soleil venant vous réveiller doucement. Pourtant, vous êtes empli de doutes, votre dernière vente remontant à plus de 3 mois. Réussissant à vous motiver, vous décidez de prospecter (physiquement) en ville. Cependant, vous tombez sur Mme Connor au détour d’une rue, l’une de vos plus fidèles clientes. Celle-ci est accompagnée d’un T-1000, le nouveau modèle de robot agent immobilier doté d’une intelligence artificielle qui surpasse tous les professionnels humains.

Devant cette vision d’horreur, vous décidez de rentrer chez vous, totalement démoralisé. En effet, le T-1000 est équipé d’un module comportemental basé sur le caractère de Stéphane Plaza, d’oreilles en alliage polymimétique lui permettant d’ignorer les remarques désobligeantes des clients et d’un costume intachable. Face à tout cela, vous envisagez sérieusement une reconversion dans la pâtisserie, avant de vous réveiller en un éclair. Tout cela n’était donc qu’un cauchemar ?

immobilier intelligence artificielle

Effectivement, toute cette histoire n’était qu’un mauvais rêve et l’intelligence artificielle est loin d’avoir « terminated » le métier d’agent immobilier. Au contraire et comme nous le détaillerons dans la suite de cet article, les professionnels de la pierre et l’IA ne sont pas en compétition, mais peuvent, au contraire, largement bénéficier l’un de l’autre.

➔ À lire aussi : Startups : celles qui risquent de changer l’immobilier

Les usages de l’intelligence artificielle dans l’immobilier

Tout d’abord, il est temps de briser un mythe : non, l’intelligence artificielle n’est pas une technologie qui changera radicalement la vie humaine. Dans les faits, nous sommes déjà en contact quotidiennement avec l’IA sous différentes formes. Par exemple, les chatbots permettant d’automatiser les réponses aux questions les plus courantes sont issus de ce genre de programmes. Dans ce cadre, nous pouvons notamment citer Zendesk ou Messenger, utilisables par les agences.

Encore plus connue, l’intelligence artificielle donnant des recommandations a envahi nos quotidiens. Vous en retrouvez notamment sur Netflix qui vous proposent des séries ou films et sur le site de la Fnac qui vous conseillent différents produits. Dans l’immobilier, le portail américain Trulia (en anglais) intègre ce type d’IA. Celle-ci analyse ainsi les photos en détail (type de sol, matériaux de construction, couleurs des peintures, etc.) pour vous proposer des biens correspondant à vos recherches.

Concernant l’évaluation, nous pourrions parler de sa version automatique. Cependant, celle-ci dépend plutôt de la Big Data. Malgré tout, certains acteurs agrémentent cette estimation d’IA. Aux États-Unis, le portail immobilier Zillow (en anglais) possède une intelligence artificielle pouvant analyser les photos. Celle-ci repère alors les éléments pouvant augmenter la valeur perçue d’un bien comme une cuisine rénovée ou un plan de travail en granit et adapte son prix annoncé en conséquence.

Dans cette course à l’intelligence artificielle, la France fait ainsi partie des figures de proue avec des spécialistes mondialement reconnus comme Claude de Loupy dont vous verrez une intervention dans la vidéo ci-dessous. Vous pouvez d’ailleurs retrouver l’une de ces innovations, la rédaction automatique d’annonces immobilières, intégrée au logiciel Netty. Comme son nom l’indique, cette fonctionnalité permet d’obtenir trois textes distincts et clés en main (un pour la fiche de bien, un pour les portails, un pour les affiches vitrine). Fini donc les fautes d’orthographe et le temps passé à rédiger !

Les conséquences de cette technologie sur le marché

Évidemment, tous ces usages se développant auront des conséquences sur le marché de l’immobilier. Comme vous avez pu le remarquer, l’intelligence artificielle se développe surtout dans l’analyse des données et la réalisation des tâches répétitives. Pour les professionnels, cela signifie que ces derniers devront se recentrer sur les activités créatrices de valeur et notamment le relationnel. Comme nous l’évoquions précédemment, professionnels et IA ne sont donc pas en concurrence mais bénéficient l’un de l’autre.

De même, l’intelligence artificielle apporte dans ses bagages de nouvelles possibilités de services pour les professionnels. Par exemple, l’IA permet entre autres d’optimiser l’espace d’un local professionnel. Pour les agences spécialisées dans le B2B, c’est donc une prestation inédite qu’elles peuvent proposer aux chefs d’entreprise, mais aussi aux investisseurs acquérant des bureaux pour du coworking. Cette technologie peut alors servir pour se démarquer très concrètement de la concurrence.

Finalement, l’intelligence artificielle devrait aussi simplifier les recherches des acheteurs. En effet, de nombreux critères importants pour les acheteurs sont encore absents des facteurs proposés par les portails immobiliers (bruits, stationnements environnants, etc.). Actuellement, le seul moyen de connaître ces éléments est de visiter le bien. L’IA pourrait donc limiter les visites inutiles qui ne déboucheront pas et donneront du travail inutile à l’agent ou au mandataire.

On peut apprendre à un ordinateur à dire : « Je t’aime », mais on ne peut pas lui apprendre à aimer.

Albert Jacquard, biologiste français

L’intelligence artificielle de Google et l’immobilier

Bien que n’étant pas dédié à l’immobilier, il est indispensable d’aborder le cas des intelligences artificielles de Google. En effet, le géant américain a un poids énorme sur le secteur. Le seul moteur de recherche de la firme est géré par plusieurs IA. Le travail de ces dernières permet alors de déterminer le classement des résultats lorsque vous effectuez une recherche. Vous l’aurez compris, elles ont un réel impact sur la visibilité sur la toile et donc sur l’activité des agences et réseaux.

De même, la partie publicité en ligne est également prise en charge par des intelligences artificielles. Celles-ci analysent notamment les critères déterminant la qualité de votre annonce. Elles influent ainsi significativement sur les chances d’obtenir l’emplacement publicitaire, mais aussi sur le prix auquel l’annonceur va le payer. Encore une fois, les IA de Google ont donc un vrai poids sur le développement de l’activité immobilière.

➔ À découvrir : Nos prestations de webmarketing immobilier

Les utilisations futures de l’IA dans le secteur de la pierre

Étant continuellement en évolution, le secteur de l’intelligence artificielle risque de bouleverser le marché immobilier du futur. Par exemple, quel agent ou mandataire n’a jamais rêvé d’une IA à la Minority Report, permettant de prédire quel bien sera en vente avant même sa mise sur le marché ? C’est la promesse de Skyline AI (en anglais), une start-up israélienne. Cependant, ce type d’usage risque de rencontrer de nombreuses barrières :

  • La nécessité de rassembler une grosse quantité de données,
  • La qualité des informations sélectionnées,
  • Le durcissement des réglementations (RGPD en tête),
  • L’inquiétude du grand public quant à sa vie privée.

Dans un futur proche, l’intelligence artificielle pourrait aussi anticiper précisément l’évolution du marché immobilier à l’échelle mondiale, nationale, voir plus locale encore. Cela demanderait alors à l’IA de traiter des données comme la répartition saisonnière des déménagements, les taux de crédits et leurs changements, la proportion de demandes d’emprunts acceptées par les banques du secteur, etc.

Du côté des constructeurs, l’IA pourrait simplifier la gestion des projets, mais également réduire les coûts. C’est d’ailleurs exactement ce que propose la start-up californienne Doxel (en anglais). En effet, ses robots et drones enregistrent de multiples images et scans laser des travaux. Ces derniers sont ensuite transmis à une IA qui analyse ces rapports et identifie les problèmes ralentissant la construction ou augmentant la facture. L’entreprise promet ainsi une baisse de 11% des frais globaux.

Finalement, il est également important de rappeler que l’IA intégrera aussi les biens. En effet, les produits connectés et la domotique entrent de plus en plus dans nos foyers. Or, la solution d’une intelligence artificielle pour centraliser tous les appareils est très plébiscitée. Pour les professionnels de l’immobilier, il faudra donc tenir compte de ces nouveaux éléments dans les estimations et stratégies de vente.

L’intelligence artificielle : encore de la route à parcourir

Il est vrai que tous ces changements potentiels à venir peuvent donner le tournis. Cependant, rassurez-vous : les professionnels de la transaction auront le temps de se préparer. Bien que dans le wagon de tête concernant l’IA, la France reste toutefois en retard par rapport à des pays comme les États-Unis ou la Corée du Sud quant à l’adoption de cette technologie. Si l’on suit l’évolution de ces nations, l’intelligence artificielle devrait donc continuer de pénétrer le marché immobilier dans l’Hexagone. Dans un premier temps, par le biais des portails d’annonces et de la domotique notamment. Puis dans un second temps, au sein de l’organisation des agences et des réseaux de mandataires.

Vous avez apprécié cet article et souhaitez être informé des suivants ? Comme plus de 4000 professionnels de l’immobilier, abonnez-vous à notre newsletter, ou suivez-nous via nos pages FacebookTwitter et LinkedIn.

auteur :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *