Choisir vos préférences en matière de cookies
Lorsque vous visitez notre site internet, nous utilisons des cookies et des technologies similaires nous permettant d'améliorer nos services.
Puisque nous respectons votre vie privée, sur cette page vous retrouverez les détails du traitement que nous et nos partenaires effectuons avec vos données personnelles. Sous chaque rubrique se situe une explication détaillée des finalités du traitement et la liste de nos partenaires. Vous pouvez revenir sur vos choix à n’importe quel moment via le bouton "Gérer les cookies" disponible en bas de notre site internet. Merci de noter que vous ne pouvez pas refuser les cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site.
Tout accepter
Valider mes choix
Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier
Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier

Les portails immobiliers en Suisse

Les portails immobiliers en Suisse

Les portails immobiliers en Suisse

Sur le marché immobilier de l’Hexagone, les Suisses représentent 9% du total des acquéreurs étrangers. Ils se classent à la troisième place des plus importants acheteurs. À l’inverse, devenir propriétaire en Suisse en tant que ressortissant français semble moins évident, la faute à de nombreuses restrictions. Les prix des biens sont très élevés, ce qui rend également compliqué l’accession à la propriété pour de nombreux citoyens hélvètes. Dans ce contexte, découvrez deux des meilleurs portails immobiliers suisses afin de toucher des acquéreurs de poids.

Homegate.ch : la plateforme immobilière leader en Suisse

Fondé en 2001, Homegate.ch est le plus incontournable des portails immobiliers suisses. La plateforme héberge uniquement des annonces concernant des biens à vendre ou à louer. D’après Similarweb, le site a comptabilisé plus de cinq millions de visiteurs en janvier 2022 dont la quasi-totalité provient de la Suisse. De plus, le portail est disponible dans quatre langues différentes : allemand, anglais, italien et français.

Portail immobilier suisse Homegate.ch

Concernant la publication d’annonces, vous pourrez diffuser vos offres françaises. Les fonctionnalités de recherches permettent aux acquéreurs de filtrer par pays, régions ou villes, même pour les pays étrangers ! Concernant les tarifs, seuls les particuliers à la recherche de nouveaux locataires ont la possibilité de publier gratuitement les annonces. En tant que professionnel vous aurez le choix parmi plusieurs forfaits que vous pouvez retrouver en détail sur leur site.

Les annonces vous fourniront toutes les coordonnées utiles de l’annonceur pour la prospection ou la recherche partenaires locaux. Pour parvenir à vos fins, vous pourrez utiliser le formulaire de contact ou demander l’affichage du numéro de téléphone. Notez toutefois que la plateforme ne permet pas d’accéder au profil de l’annonceur dans le but de retrouver l’ensemble des biens publiés.

Immobilier.ch : l’incontournable portail immobilier romand

Pour toucher une audience francophone uniquement, Immobilier.ch est la plateforme qu’il vous faut ! Le site compte le plus grand nombre d’annonces de biens à la location et à la vente en Suisse romande. D’après Similarweb, il comptabilise près d’un million de visites au mois de janvier 2022 dont 60% de locaux et 20% de Français.

Portail immobilier suisse Homegate.ch

Contrairement au portail précédent, vous aurez la possibilité de diffuser uniquement des biens situés en Suisse romande. Cette plateforme vous sera utile si vous êtes un professionnel de l’immobilier frontalier. Vous toucherez notamment des expatriés résidant en France qui effectueront leurs recherches plutôt sur des portails immobiliers helvétiques. Si vous souhaitez publier vos offres, il est nécessaire de contacter directement l’équipe de la plateforme.

Vous pourrez accéder directement aux profils des annonceurs depuis les fiches de biens, un atout essentiel dans la prospection et la recherche de partenaires locaux ! En plus d’y retrouver les principales coordonnées (adresse, numéro de téléphone, formulaire de contact), le site rassemble toutes les annonces en ligne de l’agent.

➔ À lire aussi : Les portails immobiliers en Allemagne

L’accession à la propriété au pays du chocolat et des montres

En Suisse, seuls 34% des ménages sont propriétaires de leur logement. Au-delà des prix élevés de l’immobilier, il est demandé aux acheteurs de disposer au minimum de 20% de fonds propres ou l’obtention du crédit hypothécaire. La Suisse est ainsi surnommée « le pays des locataires » tant la fiscalité est bien plus favorable pour les locataires que les propriétaires.

Pour les étrangers non-résidents en Suisse, les conditions d’accès à l’achat de biens immobiliers sont complexes à cause de restrictions. Pour les connaître, il est nécessaire de se rapprocher de l’autorité cantonale compétente (service du registre foncier ou l’inspectorat du registre foncier). La demande étant plus forte que l’offre, les administrations font le maximum afin de réserver le peu de logements à vendre à des ménages hélvètes. En revanche, la législation est beaucoup plus souple en ce qui concerne l’acquisition de biens à des fins économiques (commerces, ateliers, bureau…) par des étrangers non-résidents.

Point d’argent, point de Suisse.

Jean Racine, dramaturge et poète français.

Les Suisses, des acquéreurs de poids en France

Face à la difficulté pour devenir propriétaire, les hélvètes n’hésitent donc pas à traverser la frontière afin d’acheter dans l’Hexagone. Une villa coûte ainsi jusqu’à neuf fois moins cher en France qu’en Suisse, tandis qu’un appartement est jusqu’à dix fois moins cher. Comme vous pouvez vous en doutez, les régions frontalières (Franche-Comté, l’Ain ou la Haute-Savoie) sont donc privilégiées par les acquéreurs suisses.

De plus, ces acheteurs bénéficient d’un plus fort pouvoir d’achat que les français frontaliers. En effet, selon la Fnaim, bien souvent ce sont les deux conjoints qui travaillent en Suisse, ce qui n’est pas forcément le cas pour les Français. À savoir, les expatriés helvètes sont majoritairement des familles ou des couples. Ils recherchent principalement une villa ou un chalet présentant une surface généreuse, avec du terrain et sans vis-à-vis. ☺️

Comment exploiter le potentiel du marché hélvète ?

Si vous exercez à proximité de la frontière, vous cherchez certainement à attirer des acheteurs suisses vers vos biens français. Dans ce cas, il est essentiel de disposer d’un site immobilier haut de gamme afin de répondre aux attentes d’une clientèle exigeante. Pensez également à proposer un site multilingue pour s’adapter aux principales langues du pays à savoir l’allemand et le français (l’italien est plus optionnel). D’ailleurs, les sites Netty Boost proposent désormais une fonctionnalité multilingue avec une traduction dans plus de cinq langues. Envie de les tester par vous-même ? Alors démarrez votre période d’essai de 15 jours dès maintenant !

auteur :

2 Comments
  1. Tanja

    Il est en fait moins cher d'acheter une maison en France De plus, la loi française n'impose pas de restrictions à l'achat de biens immobiliers par des étrangers. Ils peuvent acheter : des locaux résidentiels et commerciaux.

  2. Bonjour, très sympa votre article. J’aime beaucoup l’idée de cet article.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *