Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier
Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier

Les portails immobiliers en Italie

Les portails immobiliers en Italie

Les portails immobiliers en Italie

Disposant d’une forte communauté italienne, la France a toujours entretenu des liens étroits avec « La Botte » et ce, même dans l’immobilier. Bien que les Italiens soient bien moins présents dans les achats de biens depuis la crise de 2008, ces derniers restent une clientèle étrangère importante dans certaines régions. En effet, une étude des notaires relèvent que nos voisins transalpins sont les premiers investisseurs étrangers dans la pierre en Île-de France, sur les côtes sud-est et en Corse. Dans ce cadre, nous vous invitons à découvrir trois des meilleurs portails immobiliers en Italie.

Immobiliare.it : le Jupiter des portails immobiliers en Italie

Vous cherchez le site dirigeant le panthéon des portails immobiliers italiens ? Dans ce cas, nous vous présentons Immobiliare.it. En effet, SimilarWeb estime son trafic à 27 millions de visites en octobre 2020. Évidemment, les visiteurs sont essentiellement italiens. Cependant, la plateforme est aussi disponible en plusieurs langues dont le français et l’anglais.

Immobiliare.it, portail immobilier italien

Le français étant disponible, Immobiliare.it est donc un bon portail immobilier en Italie pour prospecter, d’autant plus que les particuliers peuvent y publier leurs annonces gratuitement. De même, le moteur de recherche d’agence par localité s’avère assez confortable pour rechercher des agences immobilières italiennes pour un partenariat.

Si vous souhaitez y publier une annonce, sachez aussi que le portail dispose d’une rubrique pour les logements à l’étranger, ces derniers étant classés par villes. Côté visuels, vous pourrez y intégrer des photos, des plans 2D et des visites virtuelles. Comme la plupart des plateformes étrangères, Immobiliare.it ne mentionne toutefois pas ses prix et ses services pour les professionnels. Il vous faudra donc les contacter pour en savoir plus sur ce point.

 À découvrir : La multidiffusion d’annonces

Idealista, le plus italien des sites d’annonces Ibérique

Si vous avez consulté notre article sur les sites d’annonces espagnols, alors ce nom vous est déjà connu. En effet, ce dernier est le principal acteur du marché en Espagne. Moins dominante sur le territoire italien, la plateforme a toutefois cumulé plus de 17 millions de visites en octobre 2020. Tout comme son concurrent, Idealista.it est également disponible en français et en anglais.

idealista, portail immobilier italien

Ici, le portail immobilier en Italie reprend la même recette que la version espagnole. Ainsi, les particuliers peuvent publier leurs annonces gratuitement. De plus, le site dispose de fiches relativement détaillées présentant les agences. Vous pouvez donc utiliser la plateforme pour prospecter et rechercher des partenaires locaux.

Côté publication d’annonces, cela s’avère plus complexe. Effectivement, seuls les biens situés dans les Alpes-Maritimes-Côte d’Azur sont publiés. Concernant les tarifs, le portail immobilier ne communique pas publiquement sur ceux-ci, mais propose différentes formules. Pour les contenus, vous pourrez intégrer des photos, des plans 2D/3D, des vidéos et des visites virtuelles à vos fiches de biens.

Les concurrents français des portails immobiliers en Italie

Vous disposez déjà de biens en Italie et vous ciblez uniquement des acquéreurs français ? Dans ce cas, certains sites d’annonces en France représentent de bonnes alternatives aux portails immobiliers italiens. L’avantage ? Vous évitez la gestion d’un nouveau partenaire et vous économisez surtout une nouvelle dépense si vous possédez déjà une formule auprès de ces acteurs du marché national.

Très bien référencé pour cibler les français recherchant un bien en Italie, SeLoger constitue l’une des options vous offrant la meilleure visibilité sur internet. Notez toutefois que l’absence d’un filtre par ville ou de sélection sur la carte complexifie les recherches des acheteurs, même si le site reste simple d’utilisation, grâce à une bonne ergonomie.

Moins bien référencé, Paru Vendu reste une alternative intéressante en termes de visibilité auprès des acquéreurs français de biens en Italie. De plus, l’existence d’un filtre par ville facilitera les recherches des acheteurs ayant en tête une localité italienne précise. Les particuliers y publiant leurs annonces, vous pouvez également vous servir de ce portail pour prospecter.

Quiconque a un rêve devrait aller en Italie. Peu importe si l’on pense que le rêve est mort et enterré, en Italie, il se lèvera et marchera à nouveau.

Elizabeth Spencer, écrivaine américaine

Le marché italien de la pierre et ses atouts

Figurant parmi les pays européens les plus durement impactés par la crise de 2008, l’Italie a constaté une dévalorisation de son marché immobilier. Ainsi, le prix au m² moyen italien s’élève à 1 780 euros, contre 3 367 euros en France. C’est pourquoi de plus en plus d’investisseurs internationaux s’intéressent au secteur transalpin de la pierre qui connait depuis 10 ans une hausse annuelle de 11,5% des investissements.

 À lire aussi : Les portails immobiliers en Allemagne

Hormis les prix abordables, la fiscalité explique également cet intérêt grandissant des investisseurs étrangers. En effet, le gouvernement italien multiplie depuis plusieurs années les mesures fiscales douces. Ainsi, un acquéreur français pourra bénéficier :

  • D’une exonération de taxe après 5 ans sur les plus values réalisées.
  • D’une taxe foncière et d’habitation (IMU) limitée au maximum à 1,6% de la valeur cadastrale du bien.
  • De la déduction des travaux de restructurations, allant de 50 à 90%.
  • De droits d’enregistrement limités à 9% de la valeur cadastrale du bien.

Pour conclure, abordons la rémunération des agents immobiliers en Italie. Tout comme en France, la plupart travaille à la commission. D’après Propriétés le Figaro, celle-ci s’élève généralement à 4% du prix de vente. Pour les frais de notaire, la fourchette se situe entre 2% et 4%.

Ne manquez pas nos prochaines parutions !

Vous avez apprécié cet article et souhaitez être informé des suivants ? Comme plus de 6000 professionnels de l’immobilier, abonnez-vous à notre newsletter, ou suivez-nous via nos pages FacebookTwitter et LinkedIn.

auteur :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *