Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier
Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier

YouTube et les agences immobilières : Comment utiliser la publicité vidéo ?

publicite-youtube-agence-immo

YouTube et les agences immobilières : Comment utiliser la publicité vidéo ?

Depuis quelques années, Internet connait une révolution dans son usage. En effet, le contenu écrit devient de moins en moins populaire. À la place, les internautes (et notamment les nouvelles générations) plébiscitent la vidéo. Véritable figure de proue de ce phénomène, YouTube est devenu un acteur majeur de la publicité en ligne. Découvrez donc comment réaliser des campagnes de promotion efficaces sur la plateforme.

YouTube, le géant de la vidéo

Second site le plus visité au monde, YouTube a dépassé Facebook. Cependant, le site d’hébergement de vidéo reste légèrement inférieur au réseau social en termes de trafic avec 1,9 milliard d’utilisateurs mensuels. En moyenne, une visite dure 23,20 minutes Pourtant, la plateforme des youtubers est la plus populaire en France avec 37,5 millions de visiteurs par mois. Ainsi, cela représente 81% des internautes français.

Concernant les utilisateurs, ceux-ci s’avèrent intéressants pour le domaine de l’immobilier. Effectivement, ces derniers s’avèrent relativement âgés. Une étude interne à YouTube révèle que huit visiteurs sur dix ont plus de 25 ans. La moitié d’entre-eux auraient même des enfants mineurs.

Plateforme vidéo la plus importante, YouTube participe grandement à la popularité de ce format (avec nos amis les chats, évidemment). Tout d’abord, la célèbre agence digitale Insivia estime que les messages vidéos sont retenus à 95% contre 10% pour le texte. Ensuite, le géant du webmarketing HubSpot rapporte que huit internautes sur dix regardent ce type de contenu chaque semaine. Finalement, la tendance va se poursuivre. Le spécialiste des réseaux Cisco prédit que le format atteindra 82% du trafic internet en 2022.

Les avantages de la pub sur YouTube

Tout comme l’immobilier, YouTube repose essentiellement sur le visuel. La plateforme est donc idéale pour une communication promotionnelle d’agence. Marché peu exploité par les professionnels du secteur, la vidéo permet ainsi de se différencier. Cumulée à d’autres méthodes comme le storytelling, votre promotion deviendra totalement originale. De plus, vous pourrez réutiliser ces médias pour des publications sur les réseaux sociaux.

Réaliser de la publicité sur YouTube permet également de bénéficier d’un ciblage précis. Vous pouvez notamment cibler par :

  • Démographie (âge, sexe, revenus, etc.)
  • Catégories de personnes (propriétaires, parents, étudiants, etc.)
  • Centre d’intérêts (les personnes consultant du contenu immobilier)
  • Évènements de la vie (déménagement, mariage, naissance, etc.)
  • Remarketing (personnes s’étant déjà rendu sur votre site web)

La plateforme vous offre aussi la possibilité de choisir l’emplacement de vos annonces. Vous pouvez ainsi sélectionner les chaînes et vidéos où vos publicités apparaîtront.

Dernier avantage majeur : la facturation. En effet, vous ne payez que lorsque l’internaute voit votre publication. Ainsi, vous dépensez uniquement pour les prospects qualifiés. De plus, les achats fonctionnent sous forme d’enchères. L’entreprise proposant la plus grosse somme remporte alors l’emplacement publicitaire. YouTube comprenant encore un nombre d’annonceurs limité, les prix restent relativement faibles.

Les limites de la publicité vidéo

Malgré ses avantages, YouTube n’est pas toujours le meilleur média pour l’immobilier. Tout d’abord, la plateforme nécessite un partenaire spécialisé dans la vidéo. Or, les tarifs pour la réalisation d’un seul média peuvent atteindre entre 600 et 10 000 euros selon la durée et la qualité attendue. Il est donc primordial de choisir une agence qualifiée mais aussi de confiance. De même, assurez-vous que celle-ci vous laisse accès aux statistiques de vos publicités.

Concernant l’analyse des résultats, l’estimation du retour sur investissement s’avère complexe. Au contraire de la publicité sur les moteurs de recherche, la vidéo demande du temps avant d’être rentable. Les données étant nombreuses, l’examen de celles-ci est également chronophage. Nous vous conseillons alors de vous concentrer sur quelques informations clés. Analysez attentivement le nombre de vues et son évolution ainsi que le temps de visionnage moyen. Le taux de vues se révèle aussi critique. Pour les frais, concentrez-vous sur l’évolution des coûts par vue.

À propos de coûts, ceux-ci fluctuent énormément en fonction des périodes. Effectivement, les montants des enchères flambent lors de certains mois. Parmi les moments à éviter, décembre est le mois le plus onéreux. Les fabricants de jouets et de jeux envahissent la plateforme pour Noël. À ces dates, YouTube se transforme en Père Fouettard pour les agences immobilières. Son seul cadeau pour vous sera une hausse de vos dépenses.

Les différents formats vidéos publicitaires

Si la publicité vidéo vous intéresse, sachez que YouTube propose trois grands formats. Le premier se nomme TrueView Instream. Il consiste à insérer votre annonce (d’une durée maximum de trois minutes) avant une vidéo classique. L’internaute pourra passer la publicité après cinq secondes. Soignez donc particulièrement cette première partie. La plateforme conseille toutefois que votre communication dure au minimum 12 secondes pour bénéficier de l’analyse des résultats. Vous serez facturé uniquement si le visiteur regarde la réclame pendant 30 secondes ou s’interagit avec elle. Votre vidéo doit être hébergée sur le réseau. Ci-dessous, vous trouverez notre vidéo YouTube sur la création d’agence. Cette dernière a servi à réaliser de la promotion TrueView et Discovery.

Le second format s’appelle Discovery TrueView. Ce format s’intègre dans trois emplacements : dans les résultats de la page de recherche ; dans les recommandations de contenu et en tant qu’annonce superposée à une vidéo. Ici aussi, vous aurez besoin d’une vidéo hébergée sur YouTube. De même, seules les interactions mènent à facturation. En termes de durée, vous n’avez aucune limitation. L’internaute cliquant lui-même sur l’annonce, nous vous conseillons d’utiliser des formats de plus de 30 secondes.

Dernier format : le Bumper. Celui-ci consiste en une annonce de six secondes maximum. Évidemment, une durée si faible nécessite un message court et puissant. En contrepartie de cette contrainte, l’internaute ne peut pas passer la publicité. Il doit alors la regarder jusqu’à la fin. Attention, l’annonce étant impassable, vous serez facturé au coût par mille impressions. Cependant, rassurez-vous. Les frais par internaute touché sont les plus faibles des trois formules. De plus, cette option constitue le choix le moins gênant pour le spectateur. De fait, le risque pour votre image de marque est nul.

Réaliser une bonne publicité

Une campagne YouTube efficace nécessite l’utilisation conjointe de plusieurs formats. Il est donc impératif de connaître ses prospects afin d’affiner au mieux son ciblage. Pour déterminer le profil type, utilisez les informations de vos clients. Les visiteurs de votre site web vous offriront aussi des données intéressantes (notamment avec Google Analytics). Une annonce bien ciblée donnera lieu à de nombreux contacts tout en réduisant les coûts d’acquisition.

Lors de la réalisation de votre annonce, respecter certaines étapes vous aidera à obtenir une communication efficace. Les éléments à intégrer sont les suivants :

  • Réfléchir à un scénario,
  • humaniser la publicité,
  • interpeller l’internaute,
  • éviter la surcharge d’écriture,
  • soigner le son (une simple musique d’ambiance peut suffire),
  • intégrer un appel à l’action à la fin.

Une fois votre campagne terminée, n’oubliez pas d’analyser ses résultats. Effectivement, cette étape permet de déterminer la rentabilité de l’opération. L’étude des retombées bénéficiera aussi aux publicités suivantes. En effet, vous saurez ce qui a marché et au contraire ce qui a échoué. Ainsi, vos prochaines annonces seront davantage profitables. Vous pourriez même devenir le Cyprien de l’immobilier et casser la baraque (un comble pour un professionnel du secteur).

La révolution mobile et YouTube

Comme le reste d’Internet, YouTube se trouve confronté à la prédominance de la navigation mobile. Avec ces appareils, de nouvelles règles émergent. Par exemple, la lecture verticale se normalise. Le visionnage horizontal de l’ordinateur n’est donc plus la seule norme. Toutefois, le réseau reste un acteur de choix pour sa communication. En effet, le mobile représenterait 40% du trafic de la plateforme. Si vous êtes néophyte dans la vidéo, nous vous proposons notre article sur l’intérêt de ce format.

auteur :