Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier
Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier

Les portails immobiliers en Espagne

Les portails immobiliers en Espagne

Les portails immobiliers en Espagne

Avec 243,6 millions d’euros en 2019, la France est le troisième pays investissant le plus dans l’immobilier en Espagne (8,8% des investissements étrangers). Soleil, plages et prix au m² accessible : le territoire espagnol possède la recette parfaite pour séduire les acheteurs français. Dans ce cadre, découvrez les meilleurs portails immobiliers en Espagne pour vendre, prospecter ou trouver des partenaires locaux.

Idealista : le portail immobilier star en Espagne

D’après Similarweb, Idealista a cumulé plus de 32 millions de visites en octobre 2019. Ainsi, le site est le portail immobilier le plus important d’Espagne. La plateforme est entièrement traduite en français. Toutefois, vous ne pourrez pas publier la plupart de vos annonces de biens en France. En effet, celle-ci publie uniquement les offres en Espagne, Andorre, Cerdagne et Pays Basque français.

Le Portail immobilier en Espagne Idealista

Cette limitation dans la publication est toutefois contrebalancée par le fait qu’Idealista laisse les particuliers poster leurs annonces. Vous pouvez donc utiliser la plateforme pour prospecter. De même, les fiches d’agences sont suffisamment renseignées pour servir à élaborer une liste de partenaires locaux potentiels. Vous y trouverez notamment les langues maîtrisées, les coordonnées et le catalogue de biens.

Concernant la publication d’annonces, celle-ci est payante pour les professionnels. Bien que l’entreprise ne communique pas publiquement ses tarifs, plusieurs formules existent. Du côté des contenus, le portail permet d’intégrer sur ses fiches de biens des visites virtuelles, des vidéos, des plans 2D/3D et plusieurs dizaines de photos.

Fotocasa : le deuxième site d’annonces espagnol

Avec 15 millions de visites en octobre 2019, Fotocasa est le deuxième plus gros portail immobilier en Espagne. Contrairement à Idealista, le français n’est pas disponible sur la plateforme. Il faudra donc se contenter de l’anglais ou maîtriser l’espagnol. Toutefois, les particuliers peuvent ici aussi publier leurs annonces. Du côté de la zone ciblée, le site regroupe uniquement des biens disponibles sur son marché domestique. Notez qu’il dispose également d’une catégorie dédiée à la location saisonnière.

Le portail immobilier en Espagne Fotocasa

À propos des fiches agences, ces dernières sont sensiblement semblables à celles de son concurrent. Vous y retrouverez alors les coordonnées de l’entreprise, ainsi que son offre de biens. Malgré tout, les langues utilisées par l’équipe de l’établissement disparaissent. La recherche d’un partenaire traitant en français s’avère donc plus compliquée.

Tout comme son concurrent, Fotocasa ne communique pas publiquement ses tarifs. Cependant, sachez que différentes formules existent également. Du côté du contenu, la plateforme permet aux agences d’ajouter des dizaines de photos et des vidéos à leurs annonces.

 À lire aussi : Trouver les meilleurs portails immobiliers en 4 étapes

Green-Acres.es : le portail des investisseurs en Espagne

Vous possédez déjà des biens en Espagne dans votre portefeuille et vous recherchez des acquéreurs français ? Dans ce cas, Green-Acres.es correspondra davantage à vos besoins. En effet, ce portail vous permettra de toucher un public d’acquéreurs et d’investisseurs internationaux francophones.

Le portail immobilier en Espagne Green-Acres.es

Au sujet de la fréquentation, la plateforme a cumulé 240 000 visites en octobre 2019. Bien que le chiffre semble faible en comparaison des deux autres portails présents dans cet article, gardez en tête que Green-Acres.es s’adresse uniquement à une clientèle internationale souhaitant devenir propriétaire en Espagne. Le marché s’avère donc bien plus réduit que celui de l’acheteur espagnol traditionnel.

Au niveau de la politique commerciale, Green-Acres.es propose un abonnement mensuel sans engagement. Vous pouvez ainsi adapter votre utilisation de ce portail à votre flux de biens espagnols à vendre. De même, passer par la période d’essai vous permettra de tester gratuitement la plateforme. Bénéficiant d’une passerelle de multidiffusion avec le logiciel Netty, vous pouvez rapidement diffuser sur ce site.

Un pays fortement décentralisé au profit des provinces

Avant de choisir un portail immobilier espagnol, gardez aussi en tête que l’Espagne connaît une forte décentralisation. Effectivement, les provinces espagnoles possèdent de fortes différences en termes de législations et de comportements des consommateurs. Ainsi, ce phénomène se ressent également sur les plateformes. C’est notamment le cas en Catalogne où certains sites comme Habitaclia.com sont très populaires, alors qu’ils sont inexistants dans le reste du territoire.

Concernant les frais d’agences, Espagne-immobilier.com estime la commission espagnole moyenne à 5%. Ils sont donc sensiblement équivalents au 4,87% pratiqués en France et relevés par l’étude de la caisse de garantie Gallian. Toutefois, de nombreuses impositions s’ajoutent à cette dépense dont l’impôt sur le transfert de propriété. Gérée par les provinces, cette imposition peut varier du simple au triple selon les secteurs et alourdir d’autant plus la facture du client. En effet, le taux passe de 4% au Pays Basque à 11% aux Baléares.

Ne manquez pas nos prochaines parutions !

Vous avez apprécié cet article et souhaitez être informé des suivants ? Comme plus de 4000 professionnels de l’immobilier, abonnez-vous à notre newsletter, ou suivez-nous via nos pages Facebook, Twitter et LinkedIn.

auteur :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *