Choisir vos préférences en matière de cookies
Lorsque vous visitez notre site internet, nous utilisons des cookies et des technologies similaires nous permettant d'améliorer nos services.
Puisque nous respectons votre vie privée, sur cette page vous retrouverez les détails du traitement que nous et nos partenaires effectuons avec vos données personnelles. Sous chaque rubrique se situe une explication détaillée des finalités du traitement et la liste de nos partenaires. Vous pouvez revenir sur vos choix à n’importe quel moment via le bouton "Gérer les cookies" disponible en bas de notre site internet. Merci de noter que vous ne pouvez pas refuser les cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site.
Tout accepter
Valider mes choix
Gestion locative : Et si vous faisiez appel à une nourrice ?
Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier
Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier

Gestion locative : Et si vous faisiez appel à une nourrice ?

Gestion locative : Et si vous faisiez appel à une nourrice ?

Gestion locative : Et si vous faisiez appel à une nourrice ?

Pour les professionnels de la transaction, proposer un service de gestion présente des avantages considérables. Cependant, cela implique certaines contraintes, notamment juridiques et organisationnelles. Mais saviez-vous qu’il existe une solution vous permettant de proposer de la gestion, sans en subir tous les désagréments habituels ? C’est justement la promesse de « l’externalisation de la gestion locative », aussi appelé « mise en nourrice » ou encore « sous-traitance ». On fait le point sur le sujet dans cet article.

Pourquoi proposer de la gestion locative ?

Les agences qui proposent de la gestion disposent de revenus plus réguliers et plus diversifiés que celles qui se concentrent uniquement sur la transaction. Cette sécurité pérennise l’activité de l’entreprise, pendant les périodes où les transactions sont moins nombreuses.

De plus, mettre à disposition un tel service à ses clients implique de maintenir un contact régulier avec eux. Cette situation place l’agence gestionnaire en pôle position pour rentrer le mandat au moment de la revente. À moyen terme, la gestion locative est donc un atout puissant afin de réaliser plus de ventes.

Disposer de biens à louer implique aussi de gagner en visibilité sur internet. Ceci est vrai que ce soit via la catégorie « Location » des portails d’annonces ou grâce au site de l’agence. En effet, plus un site web immobilier affiche un nombre important de biens (à vendre ou à louer), mieux il sera placé pour d’obtenir un bon référencement.

Développer un portefeuille de gestion permet surtout de valoriser son fonds de commerce en cas de revente. Selon Le service de gestion, il est couramment admis qu’une agence 100% dédiée à la transaction vaut approximativement 50% de la valeur de son chiffre d’affaires annuel. Alors qu’un portefeuille de gestion locative s’apprécie autour de 250% de la valeur du chiffre d’affaires annuel qu’il génère.

➔ À découvrir : Besoin d’un référencement de qualité pour votre agence ?

Quelles sont les contraintes liées à ce service ?

Bien qu’elle autorise à trouver un locataire pour ses clients, la carte T ne permet pas d’exercer le métier de gestionnaire immobilier. Le premier point bloquant à l’exercice de cette profession est donc administratif, c’est l’obtention de la carte G auprès de la CCI.

Proposer de la gestion locative implique aussi de disposer du temps et des compétences nécessaires. Étant donné qu’il faut plus de 100 lots pour rentabiliser l’embauche d’un gestionnaire à temps plein, ce service peut présenter un coût d’opportunité important au démarrage.

D’autres contraintes sont aussi à prendre en compte. Afin d’exercer, il faut disposer d’un logiciel de gestion locative et prendre le temps de le maîtriser. C’est donc un coût fixe supplémentaire à budgétiser. Enfin, les éventuelles frictions avec les locataires représentent un risque potentiel en matière d’E-reputation. Le service de gestion proposé devrait être rigoureux, transparent et la relation clientèle soignée, pour écarter la menace de dégradation de sa réputation en ligne.


Comment fonctionnent les nourrices de gestion ?

Heureusement, les contraintes listées ci-dessus ne représentent pas une fatalité. En premier lieu, si vous faites sous-traiter votre gestion par « une nourrice », vous n’aurez pas besoin d’obtenir la carte professionnelle de gestion. C’est donc une barrière à l’entrée en moins pour vous permettre de démarrer rapidement.

Le sous-traitant s’occupe également d’un certain nombre de tâches. D’abord, en amont de chaque mise en location, il étudie la solvabilité des locataires ou effectue la rédaction des contrats de location. Certains proposent également des « kits commerciaux » qui vous aideront à convaincre les prospects-bailleurs.

La nourrice intervient tout au long de la durée de location. Cela vous évite d’avoir à recruter un gestionnaire en interne, ou à vous munir d’un logiciel de gestion. Concrètement, bien que toutes proposent une assistance téléphonique, la répartition précise des tâches dépend de chaque prestataire. C’est pourquoi nous avons ajouté des liens vers leurs sites un peu plus loin.

Dans la pratique, il existe deux manières de fixer les tarifs avec une nourrice de gestion. La première est la tarification libre. Votre rémunération se constitue alors de la différence entre votre tarif et le pourcentage demandé par votre partenaire. Dans la seconde hypothèse, c’est la nourrice qui détermine le prix final. Dans ce cas, vous récupérez une part fixe des gains réalisés par cette dernière sur les prestations souscrites par vos clients. Par exemple, la société Cleo Gestion facture ses honoraires 5,9% HT des encaissements et reverse 12,5% de cette somme à l’agence.

Je crois au pouvoir de déléguer.

Hillary Clinton, Femme politique Américaine

Quel prestataire pour sous-traiter votre service de gestion locative ?

Afin de simplifier vos recherches, nous avons identifié les principaux acteurs de l’externalisation de la gestion locative. N’hésitez pas à consulter leurs sites web pour prendre connaissance des conditions de mise en nourrice, ainsi que les tarifs de chacun d’eux.

Prenez le temps de comparer attentivement les propositions des différents prestataires avant de choisir le vôtre. Les principaux éléments à étudier sont les outils mis à disposition, la répartition des tâches avec le gestionnaire, les tarifs et les conditions de sortie. En effet, pour valoriser votre fonds de commerce, il est nécessaire que vous puissiez récupérer facilement la gestion de vos lots.

➔ À lire aussi : 10 façons de vous aider de Netty pour rentrer des mandats.

Comment promouvoir votre nouvelle prestation ?

Vous venez de mettre en place un service de gestion locative (avec ou sans nourrice) ? Le moment est donc venu de communiquer sur celui-ci. Commencez par utiliser votre site en créant une page web dédiée à ce nouveau service. Afin de la rendre persuasive, nous conseillons d’y intégrer les éléments suivants :

  • Un texte de présentation (de 300 à 500 mots pour assurer un bon SEO).
  • Des photos d’illustration (du gestionnaire par exemple).
  • Des pictogrammes (pour préciser les bénéfices client).
  • Une vidéo dédiée à la gestion (ou à la présentation de l’agence).
  • Des témoignages clients (idéalement de clients-bailleurs).
  • Les informations de contact (ainsi qu’un formulaire).

Une fois que la page « Gestion » sera accessible publiquement sur votre site, vous pourrez facilement la diffuser. En premier lieu, nous conseillons d’utiliser Facebook. Voici justement un exemple réalisé par notre service Community management sur la page Facebook de Cépage Expertise immobilier. Évidemment, rien ne vous empêche d’utiliser la fonction « boost » si vous voulez maximiser la portée de la publication 😉


L’achat de mots-clés appartenant au champ sémantique de la gestion locative (sur Google Ads) est aussi une solution complémentaire pertinente. C’est d’ailleurs l’une des plus efficaces pour générer à la fois rapidement et durablement des prospects bailleurs.

Enfin, nous conseillons de partager l’information par d’autres canaux. Cela pourrait se faire via votre liste mail, sur le terrain, via des prospectus, au sein d’un magazine immobilier, dans la vitrine de l’agence, etc. Bref, assurez-en la promotion partout où vous le pouvez.

Nourrice en gestion locative : Quelle conclusion ?

Vous l’aurez compris, une nourrice permet de bénéficier des principaux avantages d’un service de gestion locative, sans avoir à en subir toutes les contraintes. C’est notamment une solution très pertinente si vous souhaitez démarrer un portefeuille de gestion, ou simplement limiter le temps qui lui est nécessaire.

En contrepartie, l’externalisation nécessite de renoncer à une majeure partie des honoraires de gestion. Cela doit donc s’inscrire dans le cadre d’une stratégie commerciale et financière de long terme, ayant pour but principal de valoriser votre fonds de commerce. Mais au final, le plus important reste de réussir à vendre ce service et bien sûr, de choisir le partenaire vous correspondant.

Vous avez trouvé cet article utile et vous aimeriez être informé des suivants ? Dans ce cas, n’hésitez pas à vous abonner à nos réseaux sociaux en cliquant sur les icônes au bas de cette page.

auteur :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *