Choisir vos préférences en matière de cookies
Lorsque vous visitez notre site internet, nous utilisons des cookies et des technologies similaires nous permettant d'améliorer nos services.
Puisque nous respectons votre vie privée, sur cette page vous retrouverez les détails du traitement que nous et nos partenaires effectuons avec vos données personnelles. Sous chaque rubrique se situe une explication détaillée des finalités du traitement et la liste de nos partenaires. Vous pouvez revenir sur vos choix à n’importe quel moment via le bouton "Gérer les cookies" disponible en bas de notre site internet. Merci de noter que vous ne pouvez pas refuser les cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site.
Tout accepter
Valider mes choix
Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier
Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier

La location saisonnière : en tirer profit pour son agence

La location saisonnière : en tirer profit pour son agence immobilière

La location saisonnière : en tirer profit pour son agence

Popularisée par l’arrivée de grands portails spécialisés, la location saisonnière a bouleversé le marché de l’hébergement de vacances. En effet, celle-ci a ouvert les portes de ce secteur aux propriétaires particuliers, mais aussi de nouveaux besoins spécifiques (promotion de l’annonce, gestion locative, etc.). En tant que professionnel de l’immobilier, ce changement peut donc aussi vous intéresser pour développer et diversifier votre activité. Dans cette optique, nous vous proposons de découvrir comment tirer profit de la location saisonnière.

Développer son activité sans quitter sa zone de chalandise

Vous l’avez très probablement déjà constaté sur le terrain, les zones touristiques sont bien souvent quadrillées par de nombreuses agences immobilières. Par conséquent, la concurrence y est féroce et votre part de marché s’accroît difficilement. Dans cette situation, la gestion de locations saisonnières permet de contourner cet embouteillage en vous ouvrant à des cibles différentes : les vacanciers et bailleurs saisonniers.

Le secret du succès est de faire de ta vocation tes vacances.

Mark Twain, écrivain américain

Outre l’aspect purement financier sur lequel nous reviendrons plus tard, la location saisonnière peut également vous donner un coup de pouce en termes de notoriété et de visibilité. En effet, une telle activité induit un flux de clients bien plus important que dans la transaction. Vous pouvez alors utiliser celui-ci comme levier pour obtenir davantage d’avis que vos clients traditionnels, mais aussi obtenir plus de trafic sur votre site en y publiant les annonces (ce qui améliorera in fine votre référencement).

Gardez toutefois en tête que vous jouerez le rôle de tampon entre les bailleurs et les locataires. Il vous faudra donc satisfaire les deux parties, au risque d’obtenir de mauvais avis et que la stratégie se retourne contre vous. Ainsi, n’hésitez pas à préparer quelques petites attentions pour les vacanciers, comme la présence dans le bien de brochures présentant les attractions touristiques ou d’un simple petit mot de bienvenue.

 À lire aussi : Comment créer une marque immobilière forte ?

La location saisonnière : une activité d’appoint

Comme nous venons de le voir, un service de gestion des locations saisonnières peut vous assurer un complément de revenus. En effet, de nombreux bailleurs particuliers ne souhaitent plus s’occuper eux-même de leur(s) bien(s). Les raisons ? Notamment le manque de maîtrise des outils de promotion et l’aspect chronophage de cette activité.

En tant qu’agence immobilière, la création d’un service de management des locations saisonnières s’avère donc intéressant. L’attractivité de cette activité est d’autant plus forte lorsque l’on remarque que sa gestion partage un tronc commun avec votre coeur de métier : la transaction. En effet, les deux se constituent de la prise en charge de la relation client, de la rédaction et diffusion d’annonces et de la réalisation d’un état des lieux. D’après SeLoger, les tarifs moyens de ce genre de prestations se situent entre 20 et 30% des recettes locatives du logement.

Évidemment, la gestion des locations saisonnières diffèrent tout de même sur certains sujets. Par exemple, la sortie du locataire nécessite plus de travail (ménage, changement du linge). De plus, les portails où diffuser vos annonces diffèrent aussi du transactionnel et du locatif classique. Ici, les grands noms du secteur sont :

  • AirBnb,
  • Booking.com,
  • Abritel,
  • Amivac,
  • HouseTrip,
  • Atraveo,
  • Leboncoin vacances,
  • PAP Vacances.

Du vacancier au prospect pour votre agence immobilière

Dans le cadre de sa gestion de location saisonnière, votre agence immobilière aura l’occasion de croiser de nombreux prospects. Tout d’abord, les vacanciers louant les biens de votre portefeuille sont tous d’éventuels clients acheteurs. En effet, nombreux sont ceux qui investissent dans une région après avoir eu un coup de coeur lors de vacances. Ne négligez donc pas leur satisfaction !

Côté client aussi, une gestion de location saisonnière réussie permet au propriétaire de mémoriser votre marque. Cela peut ensuite déboucher sur une relation plus importante comme un mandat, s’il venait à vendre. Bien évidemment, ce cas de figure reste rare, puisqu’un bailleur saisonnier investit généralement pour garder le logement. Cependant, il pourra toujours vous recommander auprès de ses proches cherchant à vendre.

➔ À découvrir : la prestation publicité Google Ads de Netty

La location saisonnière : un argument pour vendre des biens

Saviez-vous que votre agence immobilière pouvait tirer profit de la location saisonnière sans service dédié et ce, même pour la transaction ? Effectivement, ce type d’activité est devenu un réel argument pouvant être avancé auprès d’un investisseur ou d’un acquéreur de résidence secondaire. Évidemment, cela dépendra toujours de l’attrait touristique de votre secteur. À titre d’illustration, cette carte à jouer sera bien plus puissante à Cannes qu’en Corrèze.

En effet, un acheteur de résidence secondaire sera plus facilement enclin à acquérir plus cher s’il sait qu’il peut amortir une partie de son achat grâce aux revenus de la location saisonnière. Cette dernière peut également être présentée comme un atout pour un logement nécessitant des rénovations. Si vous utilisez cet argument, n’oubliez pas de parler de ce potentiel dans l’annonce, mais aussi lors des visites.

Gardez en tête que vous devrez peut-être adapter votre offre de services pour répondre aux besoins de cette clientèle souvent très éloignée géographiquement des biens ciblés. Ainsi, la visite virtuelle est un quasi-indispensable. Si vous êtes client Netty Boost, sachez que cette fonctionnalité est déjà incluse dans votre logiciel de transaction.

Déléguer une partie de l’activité de location saisonnière

Selon le type de biens et le volume de lots que vous possédez en location saisonnière, il peut être tout à fait intéressant de déléguer certaines tâches à des partenaires pour gagner du temps. Par exemple, vous pouvez passer un accord avec une blanchisserie pour nettoyer le linge. De même, un partenariat avec une société de ménage est également envisageable. Vous l’aurez compris, la location saisonnière peut représenter un complément de revenus moins chronophage que la transaction ou la gestion locative classique.

auteur :

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *