Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier
Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier

Facebook et les agences immobilières

facebook immobilier

Facebook et les agences immobilières

Premier réseau social ayant vu le jour, Facebook a su conquérir les particuliers comme les entreprises. Traduit dans plus de 96 langues, rares sont les personnes absentes de la plateforme aujourd’hui. Dans cet article, nous vous présentons les raisons d’y créer un compte ainsi que nos conseils pour y développer votre activité.

Un réseau incontournable pour l’immobilier

Plus gros réseau social au monde, Facebook est inévitable sur le net. Avec ses 2,3 milliards d’utilisateurs actifs dans le monde, sa portée est inégalée. En France, 35 millions de personnes s’y connectent chaque mois. Cela représente plus d’un Français sur deux ! Le temps moyen quotidien passé sur la plateforme par les membres, est de 35 minutes.

Dans l’immobilier, Facebook permet de toucher acheteurs, vendeurs mais aussi locataires et bailleurs. Avec une communauté ayant majoritairement entre 18 et 49 ans, tous les profils se côtoient. Vous pourrez y trouver des primo-accédants mais aussi des propriétaires vendant leurs biens de prestige. Cette hétérogénéité offre donc une grande opportunité pour la diffusion de vos annonces. Conscient de ce potentiel, le réseau a étendu sa plateforme de vente à l’immobilier. Souhaitant aider ses clients à utiliser cette nouvelle opportunité, Netty est devenu partenaire Marketplace.

Comprendre l’algorithme de Facebook

Pour fonctionner, la plateforme a recours à un algorithme souvent mis à jour. Dans un premier temps, il fera l’inventaire du contenu disponible sur le réseau. Puis, il va déterminer les centres d’intérêt de chaque utilisateur. Enfin, en attribuant un score aux publications, Facebook déterminera si la personne voit le post ainsi que sa position sur le fil d’actualité.

L’algorithme valorise fortement les interactions. Les engagements les plus efficaces sont les commentaires, suivis par les partages. Nous vous conseillons donc de poser régulièrement des questions à votre audience pour la faire participer.

La plateforme réduisant la portée organique, ces échanges se raréfient. Concrètement, les publications des professionnels sont aujourd’hui moins visibles qu’avant. Selon Hubspot, la portée organique moyenne d’une page est de 2%. Le but pour Facebook est de rendre au réseau sa fonction de lieu d’échange pour les personnes privées, mais aussi d’augmenter les revenus de sa régie publicitaire.

Les types de publications pour votre agence

Pour alimenter votre page, plusieurs choix sont possibles. Les fiches de biens sont les contenus les plus évidents. Ne partagez toutefois pas toutes vos références. En effet, inonder votre profil de promotions ferait fuir vos fans. Il faut par conséquent sélectionner vos offres. Nous vous incitons à y publier vos biens exclusifs en priorité.

 

 

 

De manière moins prospective, il est conseillé d’y publier de l’information immobilière. Votre audience appréciera aussi des posts sur la vie de quartier. Des travaux dans votre zone ? Informez-en vos fans !

La vie de l’agence doit aussi y être abordée. Comme tous les réseaux sociaux, Facebook met en avant l’humain. Il est, de ce fait, nécessaire de publier sur les évènements internes de l’agence. Par exemple, si vous recrutez, présentez votre nouveau collaborateur avec une photo.

La plateforme peut également devenir un argument de vente si votre page réunit de nombreux fans sur le réseau. Comment ? Faites savoir aux propriétaires que vous pouvez leur proposer de la visibilité en y diffusant leurs annonces.

Comment faciliter l’interaction sur Facebook

Différents formats de publications peuvent faciliter le contact. C’est notamment vrai pour les vidéos qui ont représenté 82 % des contenus ayant reçu le plus d’interactions sur le réseau en 2018 (source Buffer en anglais). Toutefois, ce type de post a un fonctionnement particulier sur la plateforme. En effet, 80 % des vidéos Facebook sont visionnées sans le son. Vous devrez donc penser aux sous-titres.

Les stories sont le format tendance à utiliser. Cette manière informelle de communiquer permet de développer un sentiment de proximité avec ses fans. Elles sont quotidiennement utilisées par de plus en plus d’internautes (150 millions en mai 2018). Sachez que si vous disposez d’un compte Instagram, il est possible de publier vos stories directement sur Facebook (sans les modifier).

Plus classique mais souvent sous-estimé, le bouton d’appel à l’action est pourtant un moyen de contact efficace dans l’immobilier. Ce dernier peut conduire à différentes actions. Par son biais, l’utilisateur peut notamment vous contacter, prendre rendez-vous pour une visite, être redirigé vers votre site web, etc. Ce choix dépendra de l’objectif de votre page Facebook. Notez aussi que ce bouton peut être intégré à vos publicités.

D’autres bonnes pratiques à respecter


Facebook dispose de ses propres codes à respecter pour être légitime. Deux erreurs sont à éviter impérativement, y compris dans l’immobilier. La première est l’achat de likes. Cette pratique est peu éthique et inutile, car les interactions y sont davantage valorisées. La seconde est le piège à clics. En plus d’être mal vus, les titres racoleurs sont désormais pénalisés en termes de référencement.

Au contraire, certaines pratiques peuvent vous rendre encore plus visible sur la plateforme :

  • Poster lorsque son audience est en ligne.
  • Publier du contenu avec peu de mots (moins de 75).
  • Mettre en ligne des vidéos Facebook en natif.
  • Disposer de visuels attractifs.
  • Utiliser des emojis (smiley et émoticones).
  • Faire vérifier la page auprès de la plateforme.
  • Promouvoir votre compte entreprise sur votre site web.

Certains outils peuvent faciliter l’analyse des performances de votre page sur le réseau. Par exemple, Agorapulse ou HubSpot dispose de fonctionnalités gratuites pour mesurer l’activité de votre profil. Outre des statistiques comme la portée organique, Agorapulse permet par exemple de comparer vos résultats avec plus de 40 000 autres pages.

D’autres dispositifs facilitent la mise en place de jeux concours, qui est un bon moyen de générer de l’engagement. Mais la meilleure solution pour respecter les règles de la plateforme est de passer directement par l’outil proposé par Facebook.

La publicité sur Facebook pour l’immobilier

Avec la diminution de la portée organique, le rôle de la pub devient clé. Il existe de très nombreux formats publicitaires sur la plateforme. On y retrouve des classiques, comme les images et les vidéos sponsorisées. Les carrousels (composés de visuels défilant à l’horizontal et pouvant chacun contenir un lien,) sont aussi très efficaces et esthétiques. D’autres gabarits sont, quant à eux, spécialement optimisés pour les mobiles.

Peu importe le format, le ciblage est l’étape critique dans la communication payante sur Facebook. Avec une portée trop large, vous payerez pour des internautes peu intéressés. Au contraire, si l’amplitude est trop faible, vous raterez des prospects qualifiés. Pour déterminer votre positionnement, utilisez vos connaissances du marché local de l’immobilier ! Aussi, ne manquez pas ce cours gratuit sur le ciblage si vous êtes débutant.

Enfin, le Pixel Facebook permet de suivre les visiteurs de son site et d’affiner votre ciblage. Grâce à ces lignes de code, vous pourrez suivre les conversions de vos publicités sur la plateforme. Il autorise également la diffusion de vos pubs auprès des personnes ayant déjà visité votre site web : c’est le remarketing. Vous êtes client Netty ? N’hésitez pas à nous contacter afin que nous installions gratuitement votre pixel Facebook sur votre site web immobilier.

Conclusion : un réseau encore phare

Bien que toujours dominant, Facebook atteint désormais sa maturité. En effet, le site peine à attirer de nouveaux internautes. La communauté, à l’origine composée de jeunes, est désormais vieillissante. Aujourd’hui, la jeunesse délaisse de plus en plus la plateforme et des utilisateurs plus âgés y arrivent en nombre. Nous recommandons donc de communiquer sur Instagram en complément de ce réseau afin de toucher toutes vos cibles potentielles.

auteur :