Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier
Astuces & conseils pour les professionnels de l'immobilier

Prospection immo : Les erreurs à éviter

auteur :

Prospection immo : Les erreurs à éviter

L’erreur est parfois bénéfique. En effet, se tromper est l’un des meilleurs moyens de s’améliorer. Cependant, en matière de prospection immobilière, chaque faute peut causer un manque à gagner de plusieurs milliers d’euros. Il est donc nécessaire de les éviter autant que possible. 

Délaisser les moyens de communication

Certaines agences ne prennent pas le temps de communiquer sur les réseaux sociaux. Or, développer une activité sur Facebook, Youtube ou Linkedin, est un bon moyen d’accroître votre notoriété et d’attirer des prospects, notamment si vous réalisez des vidéos pour votre agence. 

La plupart des agents immobiliers n’utilisent pas les moyens les plus efficaces pour développer leur communication. Ainsi, différentes alternatives pourront être utilisées à votre avantage. Par exemple, communiquer par le biais de la télévision demande beaucoup d’investissements. Promouvoir votre activité via la publicité sur internet vous permettra de réaliser des campagnes importantes, à des tarifs accessibles. 

D’autres encore négligent le contact avec leurs confrères. Discuter avec des professionnels de l’immobilier peut être pertinent pour obtenir une piste concernant un prospect ou un bien précis. Ainsi, se regrouper en inter-agences permet d’obtenir plus de mandats et d’unir vos forces, afin de satisfaire vos prospects.

Négliger la prospection terrain 

De nombreux agents immobiliers font l’erreur d’éviter la prospection terrain. Pourtant, c’est un bon moyen d’améliorer ses compétences commerciales et de signer efficacement des mandats. Le démarchage terrain demande beaucoup de travail en amont et de l’entraînement. Il est cependant encore possible de trouver certains biens dans votre zone de prospection, qui ne sont pas disponibles sur internet.

En outre, certains agents ne préparent pas assez leur argumentation ou ne sont pas assez confiants quand ils font face à leur interlocuteur. Les premières secondes sont déterminantes pour accrocher un prospect, soyez souriant et confiant dans votre argumentation afin de rester crédible. Écoutez attentivement ce que vous dit le client potentiel, car ces informations peuvent être cruciales pour acquérir des mandats. 

Enfin, des agents immobiliers oublient souvent le réseau local qui est pourtant déterminant dans la prise de nouveaux mandats. En contactant des proches et des commerçants, vous pourrez savoir si certains biens sont disponibles à la vente dans votre secteur. Ainsi, si un de vos proches connaît une personne souhaitant vendre un bien, il peut être pertinent de la contacter, pour négocier un mandat exclusif.

Les erreurs en prospection téléphonique 

La pige immobilière est une étape redoutée par bon nombre d’agents immobiliers. Cependant, lorsqu’elle est bien utilisée, elle peut devenir une arme redoutable pour obtenir plus de mandats. Avant de débuter votre entretien, préparez votre argumentaire et un scénario résumant les différentes phases de l’interview. Développez une fiche d’objections que vous pourrez construire au fur et à mesure de vos entretiens.

Faites également attention à maîtriser le fil de la conversation. Pour cela, gardez toujours à l’esprit que votre objectif numéro un est de décrocher un rendez-vous pour ensuite signer un mandat. En effet, si vous cherchez absolument à obtenir un mandat au premier contact, vous risquez d’être trop insistant, ce qui n’est jamais agréable pour le prospect.

Enfin, quelques agents font la faute de trop privilégier la prospection immobilière par SMS. Une bonne partie de la population ne supportant plus les appels commerciaux abusifs, les textos sont plutôt efficaces. Par contre, utilisez cette technique avec parcimonie, car la réglementation est devenue plus stricte depuis l’apparition du RGPD.

Les fautes fréquentes effectuées sur le web

Certains agents immobiliers se reposent souvent sur Linkedin ou Facebook afin de trouver des mandats. Or, limiter vos recherches aux réseaux sociaux ne vous permet pas d’avoir une vision d’ensemble du marché. En effet, tout le monde n’utilise pas les réseaux sociaux. Plus vos sources et vos moyens de prospecter seront nombreux, plus vous aurez de chances de trouver de nouveaux clients potentiels. 

De plus, la plupart des agences immobilières ont tendance à négliger leur réputation sur internet et doivent faire face à certains commentaires négatifs. Surveillez donc régulièrement l’arrivée de témoignages afin de donner une réponse rapide et efficace aux mécontents. En cas d’avis négatifs, vous pouvez également trouver une solution à l’amiable, en contactant les personnes ayant déposé un avis défavorable. Par conséquent, l’objectif est de n’avoir aucun avis négatif.

Enfin, les fiches de biens sur internet comportent parfois des erreurs récurrentes. On peut retrouver notamment des annonces pour un bien qui a déjà été vendu. De plus, les indications obligatoires (les commissions ou les diagnostics par exemple) ne sont pas toujours affichées. Ces écueils peuvent nuire à l’image de marque et à la réputation de l’agence.

En conclusion

Vous l’aurez compris, la prospection immobilière demande beaucoup de pratique et de temps. C’est particulièrement vrai si vous mettez en place une communication globale (réseaux, web, téléphone et terrain). Cependant, maîtriser parfaitement ces techniques est un avantage considérable sur vos concurrents, notamment lorsqu’il s’agira d’obtenir des mandats de vente. Enfin, le marketing et la prospection commerciale étant très étroitement liés, nous vous incitons à lire nos articles relatifs au marketing immobilier.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *